topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : 11 lycéens inculpés d'outrage à chef d'Etat Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Justice

@rib News, 03/06/2016 – Source AFP

Onze lycéens burundais ont été incarcérés et inculpés vendredi d'outrage à chef d'Etat pour avoir abîmé des photos du président Pierre Nkurunziza, a-t-on appris de source policière, alors que trois personnes ont été blessées par balles lors de manifestations contre l'arrestation de ces élèves.

"Le procureur de Muramvya (centre du Burundi, ndlr) vient de décider d'en incarcérer onze (...) pour outrage à chef d'Etat", a déclaré une source policière, sous couvert d'anonymat. "Ces enfants, 6 filles et 5 garçons tous âgés de plus de 14 ans, ont été écroués à la prison centrale de Muramvya en milieu d'après-midi".

Ces informations ont été confirmées par plusieurs témoins, dont un parent qui a vu sa fille emmenée dans la prison, et un des avocats qui a assisté les élèves, âgés selon lui de 14 à 19 ans. L'outrage à chef d'Etat est passible d'une peine de cinq à 10 ans de prison, selon le code pénal burundais.

Une dizaine d'autres élèves âgés de moins de 14 ans, la majorité pénale au Burundi, ont été relâchés après avoir été arrêtés vendredi matin, selon la source policière.

Des agents du service national de renseignement avaient interpellé vendredi matin des élèves, accusés par la direction de leur établissement d'avoir abîmé la photo de M. Nkurunziza dans des manuels scolaires, dans plusieurs écoles de Muramvya et ses alentours.

Immédiatement après les premières arrestations, menées au lycée communal de Muramvya, des centaines de lycéens, sur les 1.400 de l'établissement, ont manifesté en direction du centre-ville, réclamant la libération de leurs condisciples, selon plusieurs témoins.

Ces derniers assurent que les forces de l'ordre ont alors ouvert le feu sur les manifestants. "Des policiers des services secrets burundais ont alors tiré pour disperser la manifestation, blessant par balles grièvement deux élèves et un motard qui passait par là", assure un des témoins.

"Nos enfants sont innocents car ces livres étaient utilisés collectivement, personne ne sait qui l'a fait exactement", s'est insurgé un parent. "Mais c'est cela le Burundi aujourd'hui, un pays où règne la terreur et le culte de la personnalité".

"Ce qui se passe est terrifiant. Je pense qu'il y a dans toutes les écoles du Burundi des collégiens inconscients qui ont fait de tels gribouillages sur le visage de Nkurunziza. Est-ce qu'on va tous les chasser ou les emprisonner?", s'est interrogé un autre parent d'élève, ayant également requis l'anonymat.

Il y a une semaine, plus de 300 collégiens de 8e année (entre 14 et 16 ans, ndlr) de Ruziba, dans la périphérie sud de la capitale Bujumbura, avaient été renvoyés de leur école pour les mêmes motifs. Dans certains livres, les yeux du président ont été troués. Dans d'autres, sa photo a été gribouillée, ou des propos insultants à son égard ont été inscrits.

Le Burundi a plongé dans une grave crise émaillée de violences lorsque le président Nkurunziza a annoncé en avril 2015 sa candidature pour un troisième mandat, avant d'être réélu en juillet.

Les violences ont déjà fait plus de 500 morts et poussé plus de 270.000personnes à quitter le pays.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher