topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Un million d’euros de la France pour lutter contre l’insécurité alimentaire au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Cooperation

PANA, 16 juin 2016

Bujumbura, Burundi (PANA) - Le gouvernement français va débloquer un montant global d’un million d’euros destiné à lutter contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle à Karusi, une province de l’Est du pays où le taux de malnutrition locale avoisine les 54%, dans une moyenne nationale de l’ordre de 49%, a-t-on appris, jeudi, de source proche du Programme alimentaire mondial (Pam), chargé de la mise en œuvre de l’assistance humanitaire.

Le gouvernement français va débloquer un montant global d’un million d’euros destiné à lutter contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle à Karusi, une province de l’est du pays où le taux de malnutrition locale avoisine les 54%, dans une moyenne nationale de l’ordre de 49%, a-t-on appris, jeudi, de source proche du programme alimentaire mondial (Pam), chargé de la mise en œuvre de l’assistance humanitaire.

L’office des nations unies, chargé des secours d’urgence (Ocha), a rendu public, dernièrement un plan de contingence 2016 destiné à répondre aux besoins alimentaires et nutritionnels d’au moins un million de burundais doublement affectés par une crise politique persistante depuis plus d’un an par le changement climatique.

Selon le représentant du Pam au Burundi, Jacques Roy, l’aide humanitaire française ciblée va profiter à 60.000 personnes les plus nécessiteuses de Karusi.

Une autre partie de l’aide française sera affectée à des projets d’irrigation, de réhabilitation des pistes rurales, de promotion des bonnes pratiques alimentaires et de constitution des pépinières, d’après le responsable du Pam.

Certains à Bujumbura ont rivalisé de supputations, en estimant que la France venait, à travers son geste humanitaire, de « faire d’une pierre, deux coups » pour redorer son image dans une partie de l’opinion burundaise, surtout dans la province de Karusi à vocation agro-pastorale et qui n’est pas la plus affamée du pays.

Le but supposé étant de redorer son image qui avait été brouillée, l’année dernière, principalement à Karusi, par des manifestations de rue consécutives à un « montage mensonger » d‘images peu glorieuses sur la région, de la part de la chaîne française de télévision, « France 3».

Les images mettaient en scène de présumés jeunes affiliés au parti au pouvoir, en pleines séances d’aguerrissement pour liquider de sang froid des opposants au régime burundais.

France 3 avait fini par présenter des excuses après avoir découvert que les images de seconde main étaient finalement fausses et truquées.

Les excuses n’ont pas suffi et le gouvernement burundais a pris le relai, en introduisant une plante en diffamation, assortie de demande de dédommagements auprès d’un tribunal français.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher