topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

ALERTE - Coronavirus au Burundi : Kira Hospital annonce avoir déjà reçu « des cas très suspects de Covid-19 ». [@rib News, 27/03/2020] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Plus de 96% des Burundais utilisent encore du bois pour la cuisson ou l'éclairage Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Economie

@rib News, 03/07/2016 – Source Xinhua

 Au Burundi, 96,6% des populations utilisent encore du bois pour produire l'énergie utilisée dans la cuisson ou pour éclairer leurs ménages, a déploré le vice-président burundais Joseph Butore, qui est chargé de la coordination des affaires socio-économiques.

"C'est dommage que l'électricité ne soit utilisée que dans les proportions de 0,6% à 10% de la population burundaise qui en a accès, soit un niveau moyen de consommation énergétique par habitant et par an qui s'élève à 25 Kwh, soit un vingtième de la moyenne africaine", a-t-il fait remarquer cette semaine lors d'une cérémonie organisée à l'occasion de la Journée mondiale de l'énergie.

Les produits pétroliers sont utilisés au Burundi dans des proportions de 2,7%, tandis que les autres formes d'énergies (solaire, biogaz et tourbe) sont utilisées dans des proportions de 0,1%.

Il a déclaré que le déficit énergétique actuel du Burundi est évalué à 28 MW.

M. Butore a indiqué qu'il faut d'immenses efforts des intervenants du secteur énergétique pour satisfaire la demande "exprimée" et assurer une réserve pour la demande "non encore exprimée".

"Mon gouvernement est conscient que sans énergie, il ne pourra prétendre à l'aboutissement de la transformation de la vie de la population, ni atteindre à un développement durable", a-t-il affirmé.

Selon le directeur général de l'Energie au ministère burundais en charge de l'énergie, Nolasq Ndayihaye, le Burundi dispose de grandes potentialités en hydroélectricité, principale source énergétique à plus de 99%.

Les études ont prouvé que le Burundi abrite un potentiel hydroélectrique estimé à plus de 1.700 MW dont 300 MW économiques exploitables, qui sont répartis sur 150 nouveaux sites à développer, a-t-il révélé.

Le Burundi dispose d'une réserve d'environ 192 millions de tonnes de tourbes identifiés, 57 millions exploitables et seulement 10 mille tonnes de production annuelle, a indiqué M. Ndayihaye.

Il a révélé que quelques investisseurs ont manifesté un intérêt pour construire des centrales thermiques à base de la tourbe au Burundi.

Quant à la promotion de l'énergie solaire, il y a une barrière au niveau de la faiblesse du pouvoir d'achat populaire du Burundi, a-t-il expliqué.

La quasi-totalité des équipements pour installer l'énergie solaire est importé.

Selon M. Ndayihaye, l'objectif à moyen terme du Burundi est d'atteindre 560 MW d'ici 2020.

Au Burundi, la puissance totale installée en hydroélectricité, y compris celle produite par des privés et celle importée, est de 50,065 MW actuellement.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher