topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Bujumbura explique le retrait de sa délégation du Sommet de Kigali Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Diplomatie

@rib News, 19/07/2016 – Source Xinhua

Le ministre burundais des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale, Allain Aimé Nyamitwe, a indiqué mardi deux raisons qui ont fait que le Burundi se retire du dernier Sommet de l'Union Africaine de Kigali.

"La première raison est qu'on a voulu donner un message à la Commission de l'Union Africaine qui a fait la sourde oreille aux sollicitations légitimes de notre gouvernement par rapport aux agissements contraires aux standards internationaux, contraires à l'acte constitutif de l'UA ainsi que le protocole sur les amendements de cet acte constitutif qui interdit aux Etats de se faire utiliser ou d'utiliser des éléments pour déstabiliser la sécurité et la quiétude d'autres Etats de l'UA", a expliqué A. A. Nyamitwe, lors d'une conférence de presse.

Pour lui, toutes ces sollicitations ont été exprimées et transmises à plusieurs reprises à travers des rencontres directes entre le gouvernement du Burundi et la Présidente de la Commission de l'UA qui en a toujours fait la sourde oreille.

La deuxième raison évoquée par le chef de la diplomatie burundaise est liée à la sécurité des membres de la délégation burundaise aux assises de Kigali.

"Le gouvernement avait demandé d'avoir des garanties de sécurité pour nos délégations ministérielles et présidentielles et ces garanties ne sont jamais venues. Nous avons estimé donc que ce n'était pas prudent de participer à ces assises à un niveau aussi élevé sans que ces garanties soient données", a motivé ainsi M. Nyamitwa le retrait de la délégation burundaise de ce 27ème Sommet de l'Union Africaine qui s'est tenu dans un pays dont le gouvernement et celui du Burundi se regardent d'un oeil plein de méfiance.

Par ailleurs, il a indiqué que la délégation burundaise avait préalablement décidé de participer uniquement aux travaux d'experts et non au Sommet.

Le Burundi accuse le président rwandais Paul Kagame et son gouvernement de porter une aide militaire aux Burundais qui veulent déstabiliser le pays, ce que Kigali a toujours démenti.

Le ministre Allain Aimé Nyamitwe a profité de l'occasion pour s'exprimer sur le récent round des pourparlers inter-burundais à Arusha qui se sont tenus du 12 au 14 juillet 2016.

"Nous estimons que la session d'Arusha du 12 au 14 juillet 2016 a été couronnée de succès", a martelé le ministre.

Ici aussi, deux raisons expliquent ce couronnement de succès selon M. Nyamitwe.

"Premièrement, le Facilitateur a pu réunir ou rencontrer, de toutes les façons, les différents groupes qu'il avait invités. Différentes personnalités politiques et différents partis politiques et même chaque composante a pu exprimer sa ou ses positions sur la situation politique, a expliqué le ministre.

A cette explication, il a ajouté que le Facilitateur Benjamin William Mkapa a proposé un ordre du jour qui reste une proposition mais qui, selon lui, "a pu recueillir le soutien de la plupart des acteurs politiques et des partis politiques ainsi que des institutions qui étaient représentés".

Il a toutefois réitéré la position maintes fois exprimée par le gouvernement de ne jamais s'asseoir autour d'une même table avec ceux qu'il qualifie de putschistes ou leurs alliés, pour dire ceux qui ont organisé des manifestations contre le troisième mandat du président Pierre Nkurunziza à partir de la fin du mois d'avril 2015. 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher