topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Départ d’un contingent de 1 900 militaires burundais pour la Somalie Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

PANA, 23 juillet 2016

Bujumbura, Burundi - Un contingent de 1.900 militaires burundais s’est envolé samedi de Bujumbura à destination de Mogadiscio pour une mission de maintien de la paix en Somalie sous la bannière de l’Union africaine (AMISOM), rapporte la radio publique, citant le porte-parole de la Force de défense nationale et des anciens combattants (FDNAC), le colonel Gaspard Baratuza.

Le contingent va relever d’autres militaires burundais en fin de mission d’une année, comme le prévoit le mémorandum d’entente entre le gouvernement burundais et l’UA, a précisé le porte-parole de l’armée nationale.

Les militaires burundais se relaient en Somalie depuis l’année 2007 et, de l’avis du colonel Baratuza, le travail déjà accompli dans ce pays de la Corne de l’Afrique, en guerre civile depuis près de 30 ans, est "très satisfaisant".

L’armée burundaise est également présente dans d’autres missions de maintien de la paix à l’étranger, comme en République Centrafricaine, à Haïti, au Soudan du Sud et en Côte d’ivoire.

En Somalie où les militaires burundais côtoient d’autres contingents ougandais, kényans et éthiopiens, avec l’appui technique et financier des grandes puissances occidentales (Union européenne et Etats-Unis d’Amérique, en tête), le colonel Baratuza a reconnu des "débuts difficiles" et de nombreuses victimes.

Le courage et la bravoure des contingents de l’AMISOM ont fait qu’aujourd’hui Mogadiscio, la capitale somalienne, et d’autres villes de l’intérieur du pays, sont sécurisées au point où des avions de ligne y atterrissent.

La fin de l’AMISOM est même envisagée d’ici l’année 2017, ce qui sera apprécié formellement par les instances habilitées, a estimé le colonel burundais.

Malgré la présence de plus de 22.000 militaires étrangers en Somalie, Shebaab poursuit des opérations-suicide parfois meurtrières contre les contingents de l’AMISOM et les représentants du pouvoir central à Mogadiscio où la réponse du tout sécuritaire ne semble pas arranger la cause de la paix.

Une décision de l’UE de réduire les financements, officiellement pour des raisons de crise économique, fait également débat au sein de l’AMISOM et pose le problème de son avenir à moyen terme.

Dans le cas du Burundi, la situation de crise politique interne persistante nourrit également un débat intermittent entre l’opposition, qui estime qu'on ne peut pas donner aux autres ce que l'on n'a pas chez soi et le pouvoir, qui dit répondre à un besoin de la communauté internationale de lutter contre le terrorisme mondial menaçant, aux côtés des autres nations. 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher