topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : plus de 50.000 réfugiés rapatriés depuis l'éclatement de la crise Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Société

@rib News, 25/07/2016 – Source Xinhua

Plus de 50.000 Burundais réfugiés dans les pays limitrophes depuis l'éclatement d'une nouvelle crise politico-sécuritaire au Burundi fin avril 2015, se sont déjà rapatriés volontairement, a indiqué Pascal Barandagiye, ministre burundais de l'Intérieur et de la Formation Patriotique.

Lors d'un point de presse lundi à Bujumbura en marge d'un mot liminaire consacré à la présentation des réalisations de son ministère, M. Barandagiye a souligné qu'à l'actif de ce résultat, se trouve en amont des campagnes de sensibilisation animées par les autorités gouvernementales burundaises en direction de cette population-cible.

"C'est une grande réalité, beaucoup de réfugiés ont répondu à l'appel lancé par les autorités burundaises. Même d'autres voudraient rentrer ; mais malheureusement, pour ceux qui se trouvent du côté du Rwanda, les autorités de ce pays les empêchent de rentrer volontairement. Car, ceux qui tentent de se rapatrier, doivent se cacher au risque d'encourir une répression assez sévère", a expliqué le ministre Barandagiye.

En revanche, a-t-il nuancé, la plupart des réfugiés qui se rapatrient volontairement, proviennent de la Tanzanie, qui ne dresse aucun obstacle pour bloquer tout réfugié désireux de se rapatrier au Burundi.

"Pour la question relative aux statistiques des réfugiés qui ne se sont pas encore rapatriés, honnêtement je n'ai pas de chiffres exacts. Toutefois, comme maintenant mon ministère vient d'être doté d'une nouvelle direction générale en charge des réfugiés et de réinsertion des rapatriés, nous envisageons organiser des missions dans la sous-région, surtout en Tanzanie, pour dresser un état des lieux sur les effectifs des réfugiés burundais dans ce pays", a-t-il révélé.

Sur cette question des statistiques concernant les réfugiés burundais, a-t-il ajouté, le Burundi est en contact avec la mission résidente du Haut Commissariat des Réfugiés (HCR).

Toutefois, a-t-il fait remarquer, le HCR ne dispose que des chiffres provisoires sur l'effectif des réfugiés burundais encore présents dans les pays limitrophes (RD-Congo, Rwanda et Tanzanie).

Le ministre Barandagiye en a profité pour annoncer que les autorités burundaises envisagent saisir le HCR pour réactiver la tripartite regroupant lui-même, le pays hôte des réfugiés et le pays d'origine, en vue d'accélérer le mouvement de retour des réfugiés burundais se trouvant dans les pays limitrophes.

La résolution de la problématique du nouveau phénomène des réfugiés burundais, fait partie des thématiques du dialogue inter-burundais en cours depuis 15 mois, en vue d'essayer de trouver une issue pacifique à la nouvelle crise.

La récente action en la matière est celle du dernier round du dialogue inter-burundais organisé du 12 au 14 juillet courant sous l'égide de la facilitation de l'ancien chef d'Etat tanzanien, Benjamin Mkapa, agissant sous le mandat de la Communauté d'Afrique de l'Est (CAE).

A ce jour, la CAE regroupe six Etats, à savoir le Kenya, l'Ouganda, la Tanzanie, le Rwanda, le Burundi et le Soudan du Sud.
 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher