topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
L’EALA va intervenir dans la crise commerciale entre le Burundi et le Rwanda Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Cooperation

@rib News, 10/08/2016 – Source Xinhua

L'Assemblée législative de l'Afrique de l'Est (EALA) va révoquer la décision du Burundi d'interdire les échanges commerciaux avec le Rwanda, a affirmé le président du bloc Daniel Kidega.

M. Kidega a déclaré aux journalistes lundi à Kigali, peu après la tenue d'une réunion avec le président du Sénat rwandais, Bernard Makuza.

Il y a deux semaines, le deuxième vice-président du Burundi Joseph Butore a averti que les citoyens burundais seraient confrontés à des conséquences graves s'ils échangent des marchandises avec les Rwandais.

Depuis lors, l'échange commercial entre les deux pays a considérablement diminué et le gouvernement rwandais a déclaré que la décision ne va en aucun cas affecter l'économie du Rwanda.

"J'ai entendu dire que la libre circulation des biens et des personnes a été arrêtée à la frontière Rwanda-Burundi. Nous avons un organisme chargé des suivre les questions d'affaires et de l'investissement et d'assurer tous les droits des membres de six pays de la Communauté d'Afrique de l'est (East African Community - EAC)", a dit M. Kidega.

"Ce que le Burundi fait est une violation grave de l'accord commercial de l’EAC et l'EALA va enquêter sur la question et trouver une solution immédiate. La région n'est pas du tout contente. Cela entrave le processus d'intégration régionale", a-t-il déclaré.

Il a appelé le gouvernement burundais à rester sur le chemin de l'approfondissement de l'intégration de l’EAC, à permettre la libre circulation des biens, des services, des personnes et des capitaux.

Les exportations du Rwanda vers le Burundi étaient principalement des produits manufacturés, le maïs, la farine de manioc, le lait, les pommes de terre, la farine de maïs non transformée et la farine de blé.

Le Rwanda importe principalement les mangues, les oranges, les poissons d'argent séché et l'huile de palme.

Lors d'une conférence de presse tenue la semaine dernière, François Kanimba, ministre rwandais du Commerce et de l'Industrie, a affirmé que la décision du Burundi d'interdire les échanges commerciaux avec le Rwanda violait le traité de l’EAC sur le protocole de marché commun entre les Etats membres.

Il a déclaré que la décision aurait peu d'effet puisque les produits du Burundi pourraient être obtenus dans d'autres pays de la région.

L’EAC est composée de six pays, à savoir, le Burundi, le Rwanda, le Kenya, le Soudan du Sud, la Tanzanie et l'Ouganda. Les Etats membres de l’EAC ont convenu sur un protocole de marché commun.

Le protocole de marché commun de l’EAC est entré en vigueur le 1er juillet 2010, après la ratification par tous les pays partenaires.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher