topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


ÉCHEC DU DIALOGUE INTER-BURUNDAIS À ARUSHA : A lire sur ARIB.INFO le « RÉSUMÉ DU FACILITATEUR RELATIF À LA 4è SESSION DU DIALOGUE INTER-BURUNDAIS TENU DU 27 NOVEMBRE AU 8 DÉCEMBRE 2017 À NGURDOTO MOUNTAIN LODGE, ARUSHA, TANZANIE. » ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Vers une rentrée scolaire 2016-2017 sous le sceau de la réforme au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Education

PANA, 27 août 2016

Bujumbura, Burundi - Au moins six réformes majeures, dont la plus emblématique porte sur la création des "Ecoles d’excellence", vont entrer en vigueur dès la rentrée scolaire 2016-2017 de septembre prochain pour améliorer la qualité, les performances et les compétences du système éducatif national, apprend-on de source officielle à Bujumbura.

De l'avis de la ministre burundaise de l'Education, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, à l'origine de la réforme, Mme Janvière Ndirahisha, les écoles d'excellence vont notamment aider à "résorber les pénuries en cadres d’entreprises, d’enseignants, des chercheurs et d’ingénieurs dotés d’une bonne culture et de compétences en différentes disciplines élevées".

C'est aussi une façon de développer chez les élèves, le "goût de la recherche, de l’esprit d’initiative et de critique, en favorisant une pratique scientifique fondée sur l’investigation-expérimentation".

Le gouvernement burundais a déjà avalisé la réforme qui sera sanctionnée par un décret pour "marquer son importance", en lieu et place d’une simple ordonnance ministérielle, selon la même source.

Le gouvernement burundais se tournait jusque-là du côté de l’étranger pour perfectionner ses élèves et étudiants au prix fort et les écoles d'excellence locales arrivent à point nommé, se félicite-t-on de la réforme dans les milieux des parents et des éducateurs nationaux.

L’autre réforme-phare annoncée porte sur la réorganisation plus en profondeur du système d’enseignement primaire de six ans pour la  remplacer par une "Ecole fondamentale générale, pédagogique et technique" plus fluide de neuf.

La réforme a été précédée par la suppression du concours national et principal goulot d’étranglement dans l’admission à l’enseignement secondaire, qui était de rigueur depuis les années 1960 au Burundi.

L’autre volet des réformes annoncées prévoit enfin la remise de l'ordre dans l'enseignement privé par le durcissement des conditions d’ouverture, d’agrément et de fermeture des établissements privés, afin de garantir la qualité de l’enseignement.

Le réseau scolaire de l’enseignement privé est devenu très dense et incontrôlable ces dernières années au Burundi, dit-on toujours du côté du ministère de l’Education.

Dans l’Enseignement supérieur burundais, l’une des réformes majeures de ces dernières années a porté sur la suppression de la licence au profit des études plus approfondies et continues allant du baccalauréat au Doctorat, en passant par le master (BMD).

La réforme continue néanmoins à se heurter à certaines réticences et plus de 400 étudiants de la faculté des Lettres et des Sciences humaines à l’université publique de Bujumbura ont été dernièrement renvoyés pour le reste de l’année après avoir contesté de nouvelles matières d’enseignement jugés "encombrantes et sans débouché direct" sur le marché local du travail.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher