topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : maintien en détention des deux élèves dans l'affaire des gribouillages Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Justice

Deutsche Welle, 15.09.2016

Burundi : deux élèves encore en prison

Alexis Mugerowimana et Parfait Irankunda sont emprisonnés depuis le mois de juin, accusés d'avoir incité leurs camarades à descendre dans la rue, à Muramvya. Leur procès en appel doit bientôt s'ouvrir.

Après les premières arrestations suite à l'affaire des gribouillages de la photo du président Nkurunziza, dans les manuels scolaires, des élèves du lycée communal de Muramvya étaient descendus dans la rue.

À l'origine de ce mouvement, il y aurait deux élèves, Alexis Mugerowimana et Parfait Irankunda. Ils croupissent toujours en prison depuis le mois de juin dernier, et ont comparu devant le juge au Tribunal de Grande Instance de Muramvya, qui les a condamnés pour avoir incité et participé au mouvement insurrectionnel. Leur avocat maitre Barutwanayo Eric explique l'état d'avancée de la procédure:

"Les deux ont été inculpés pour avoir incité les enfants à manifester, le jour de leur arrestation.La décision n'avait pas été favorable pour eux [en première instance], nous avons interjeté appel. Aujourd'hui, le dossier est pendant, devant la Cour d'appel de Bujumbura. Nous attendons à ce que le dossier soit appelé, pour que l'on puisse démontrer que réellement il n'y a pas de charges qui pèsent sur ces enfants, pour qu'ils soient restés en détention préventive."

Le maintien en détention des deux élèves, dont le doyen de l’école, est source d’inquiétudes et de questionnement en familles et dans la camaraderie. Ange fut camarade de classe d’Alexis Mugerowimana, le doyen en prison:

"Tous ceux qui sont en prison ne sont pas fautifs. Beaucoup sont innocents. Si le premier procureur le voulait, ils auraient été libérés dans les mêmes conditions que les premiers. Les élèves se disaient : "Comme les autres sont arrêtés, manifestons nous aussi..." Ils étaient plus d’un millier d’élèves dans la rue, pourquoi garder ces deux-là ? L’un est en classe de 9è, l’autre en seconde. C’est incompréhensible."

Certaines écoles ont déjà rouvert leurs portes, d’autres attendent encore. Cette maman croit que comme les deux détenus ont raté l’année les études l’année dernière, ils seront libérés pour au moins reprendre le chemin de l’école en cette nouvelle année scolaire:

"Ils vont être libérés, moi je l’espère. Attendons que la rentrée soit passée dans toutes les écoles."

Dans une semaine, à la Chambre de conseil de la Cour d’appel de Bujumbura, le juge d’appel les auditionne pour décider ou non leur mise en liberté provisoire. En attendant, la défense salue le fait que la procédure suive son cours normal.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher