topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : le président appelle à une justice humanisée Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Justice

@rib News, 04/10/2016 - Source Xinhua

A l'occasion de la rentrée judiciaire mardi, le président burundais, Pierre Nkurunziza, a appelé les magistrats à une justice humanisée, à une politique de "tolérance zéro" face à la criminalité, et à la lutte contre la "diabolisation du pays".

"Afin de jouer pleinement votre rôle de consolidation de la paix en tant qu'acteurs judiciaires, vous êtes appelés à mettre en œuvre la politique de la tolérance zéro face à la criminalité liée au trafic d'armes et d'êtres humains", a indiqué le président Pierre Nkurunziza dans son discours d'ouverture de la rentrée judiciaire.

"Vous devez aussi combattre la diabolisation du pays que l'on observe à travers certains media, des réseaux sociaux et des discours incendiaires ainsi que certains rapports des organisations nationales ou internationales comme c'est la cas ces jours-ci", a-t-il précisé.

Il leur a demandé de porter davantage l'attention aux questions touchant aux droits de la personne humaine et aux libertés fondamentales car, leur a-t-il dit, les justiciables et tout le peuple burundais souhaitent jouir pleinement d'une justice pénale impartiale, équitable, humanisée, cohérente, adaptée et administrée dans les délais raisonnables, d'une justice génératrice de sécurité et davantage de paix.

Le président Pierre Nkurunziza a exigé des magistrats un "comportement responsable" et la "lutte contre la corruption" et le "bannissement de la lenteur dans le traitement des dossiers".

Il a reconnu que le secteur ne manque pas de défis qui entravent la réalisation des missions lui confiées comme l'inadaptation du cadre légal et l'insuffisance des moyens tant humains que matériels.

Le procureur général de la République du Burundi, Sylvestre Nyandwi, a invité mardi les officiers du ministère public et les magistrats assis à privilégier le travail d'intérêt général dans leurs condamnations.

"Nous leur demandons de privilégier dans leurs condamnations, et ce dans la mesure du possible, le travail d'intérêt général qui participe non seulement à la diminution de la population carcérale, mais également à la réinsertion sociale des détenus", a déclaré S.Nyandwi lors du lancement de la rentrée scolaire 2016-2017 au palais des congrès de Kigobe en mairie de Bujumbura.

La ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Aimée Laurentine Kanyana, est elle aussi revenue sur cette peine de travail d'intérêt général qui est une des alternatives à l'emprisonnement.

"Les peines alternatives à l'emprisonnement qui sont prévues par la loi doivent avoir leur place dans la chaîne pénale pour que les mineurs, les délinquants primaires ou convaincus de délits mineurs ne soient pas contaminés par les grands criminels dans les prisons', a souligné la ministre A. L. Kanyana.

Elle a promis aussi de mettre sur pied dans un très proche avenir une politique pénitentiaire qui vise à transformer la perception de la prison, qui a toujours été considérée comme un enfer, en une école de la vie. 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher