topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


ALERTE - MUGABE "ENTRE LES MAINS" DE L'ARMÉE : Des officiers de l'armée du Zimbabwe ont annoncé être intervenus dans la nuit de mardi à mercredi pour éliminer des "criminels" proches du président Robert Mugabe mais ont démenti toute tentative de coup d'Etat. [BBC Afrique, 15 novembre 2017] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Départ du vice-président burundais pour un sommet de la Ceeac au Gabon Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Cooperation

PANA, 28 novembre 2016

 Bujumbura, Burundi - Le vice-président burundais en charge des questions politiques, sécuritaires et administratives, Gaston Sindimwo, a quitté Bujumbura lundi (photo), à destination de Libreville pour prendre part à une session extraordinaire de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale (Ceeac), prévue mercredi dans la capitale gabonaise, rapporte la radio publique dans ses nouvelles de la soirée.

Les relations sont « très bonnes » avec la Ceeac, a ajouté le vice-président, justifiant entre autres, son déplacement dans la capitale gabonaise.

Au mois de mars dernier, le Burundi est parvenu à hisser son ancien ministre des Finances, Tabu Abdallah Manirakiza, au poste de secrétaire général-adjoint de la Ceeac, chargé du département des programmes, du budget, de l'administration et des ressources humaines.

S’agissant de l’agenda de la session de Libreville, le vice-président burundais a précisé que les questions politiques et sécuritaires vont dominer les débats.

Les dix Etats membres de la Ceeac sont l’Angola, le Burundi, le Cameroun, la République Centrafrique, le Congo-Brazzaville, la République démocratique du Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale, Sao Tome et Principe et le Tchad.

Certains de ces Etat membres comme le Burundi, le Gabon, le Tchad, la République centrafricaine et le Congo-Brazzaville, ont connu dans un passé récent des processus électoraux mouvementés.

La République démocratique du Congo, l’un des poids lourds de la Communauté, quant à elle, inspire des craintes de violence en l’absence de consensus entre tous les protagonistes politiques sur le calendrier des futures élections générales dans le pays.

Au Cameroun et au Tchad, c’est la lutte contre la secte islamiste « Boko Haram » qui inspire des craintes sécuritaires.

Cette instabilité politique et sécuritaire freine le décollage et l’intégration économique recherchée par cet ensemble régional qui ne manque pourtant pas de ressources naturelles.


 

Le premier vice-président burundais quitte Bujumbura pour le sommet extraordinaire de la CEEAC

@rib News, 28/11/2016 – Source Xinhua

Le premier vice-président de la république du Burundi, Gaston Sindimwo, a décollé lundi de l'aéroport international de Bujumbura pour participer à un sommet "extraordinaire" de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) prévu le 30 novembre à Libreville, au Gabon.

La CEEAC comprend dix pays : l'Angola, le Burundi, le Cameroun, la République centrafricaine, le Congo-Brazzaville, la République démocratique du Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale, Sao Tomé-et-Principe et le Tchad.

"Je me déplace pour représenter le chef d'Etat burundais, Pierre Nkurunziza, au sommet des chefs d'Etat des pays membres de la CEEAC, qui va se tenir dans la capitale gabonaise Libreville, où il sera question d'examiner dans ces assises extraordinaires, la situation politico-sécuritaire de la sous-région", a déclaré M. Sindimwo dans un point de presse tenu peu avant son décollage pour Libreville.

Cet examen sera focalisé sur la géopolitique sous-régionale dans une perspective de chercher les voies et moyens pour améliorer la situation politico-sécuritaire au sein de l'espace CEEAC, a-t-il précisé.

Le premier vice-président Sindimwo a saisi l'occasion pour affirmer que les relations entre le Burundi et la CEEAC, ainsi qu'avec le pays hôte du sommet, "sont au beau fixe", et progressent au jour le jour.

Il a ajouté qu'il profitera de cette tribune politique régionale pour exposer la situation politico-sécuritaire qui prévaut "réellement" au Burundi.

"Par là, nous voulons que les chefs d'Etat et de gouvernement de la sous-région africaine de la CEEAC puissent être nos ambassadeurs auprès de nos détracteurs, car vous savez très bien qu'il y a des pays qui jugent le Burundi sans le connaître. Nous en profiterons pour vendre une bonne image de marque du Burundi, en portant à la connaissance de tout le monde, la situation réelle qui prévaut au Burundi", a-t-il indiqué.

En dehors de son appartenance à la CEEAC, le Burundi appartient également dans le cadre de sa politique d'intégration régionale, à la Communauté d'Afrique de l'Est (CAE), la Communauté économique des pays des Grands Lacs (CEPGL), la Conférence internationale pour la région des Grands Lacs (CIRGL) et le Marché commun de l'Afrique orientale et australe (COMESA, Common Market for Eastern and Southern Africa). 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher