topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)



Pour le fil complet des informations : Cliquez sur "Toute l'actualité" [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]

Burundi : les enfants, premières victimes de la crise Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Droits de l'Homme

RFI, 14-12-2016 

Le plaidoyer de l'agence des Nations unies chargée de la protection des enfants (UNICEF) et de ses partenaires locaux a permis de faire libérer 87 enfants de 14 à 17 ans des prisons du Burundi, où ils croupissaient depuis des mois pour certains, en lien avec la profonde crise que traverse le pays depuis la décision du président Nkurunziza de briguer un troisième mandat. Une bonne nouvelle qui met encore plus en lumière le sort cruel que subissent les enfants depuis plus de 18 mois.

Ces 87 adolescents ont été libérés entre septembre et octobre. Agés de 14 à 17 ans, ils étaient détenus pour « participation dans des bandes armées » ou « à un mouvement insurrectionnel ». Des termes qui désignent ceux qui sont soupçonnés d'appartenir à l'une des rébellions naissantes du Burundi ou d'avoir participé aux manifestations contre le troisième mandat du président Pierre Nkurunziza, au tout début de la crise. Il n'y avait apparemment pas de preuves solides contre eux et un plaidoyer de l'UNICEF et de ses partenaires locaux a permis d'obtenir leur libération.

Mais ceci ne peut faire oublier le fait que les enfants sont parmi les principales victimes de la crise que traverse le Burundi. Trente-deux enfants, dont cinq filles, ont été tués par balle ou par l'explosion d'une grenade depuis avril 2015 et plus de 600 ont été arrêtés et détenus arbitrairement, selon l'UNICEF, qui se réjouit toutefois de voir qu'une partie a été libérée.

Pour ceux qui restent en prison, l'agence des Nations unies a mis en place deux centres de rééducation pour mineurs en conflit avec la loi. Ce sont des espaces où ils bénéficient notamment d'un suivi spécifique, et surtout qui les tiennent éloignés des prisons pour adultes archibondées où ils étaient détenus jusqu'ici.

Enfants des rues, enfants en exil...

Les enfants ont été également affectés de différentes autres manières, dénonce toujours l'UNICEF. Le nombre d'enfants des rues et les abandons scolaires ont explosé, d'autant que les enfants constituent la majorité des plus de 420 000 déplacés internes et vivants en exil.

Une situation d'autant plus préoccupante que le Burundi avait déjà le deuxième taux de malnutrition infantile le plus élevé du monde avec 58% des enfants affectés, avant cette crise qui a appauvri encore un peu plus des familles qui n'avaient déjà rien.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition


Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2014