topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Le Burundi veut redresser sa Régie des eaux et électricité Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Economie

@rib News, 19/12/2016 - Source Xinhua

Une révision tarifaire de l'électricité est envisagée à partir de l'année prochaine au Burundi dans le cadre du redressement de la Régie des Eaux et d'Electricité (REGIDESO, entreprise paraétatique), a décidé le gouvernement dans son conseil des ministres du week-end dernier.

Le ministre burundais de l'Energie et des Mines, Côme Manirakiza (photo), qui a défendu la note y relative en qualité d'autorité de tutelle de la REGIDESO, a indiqué que les innovations envisagées, seront introduites conformément au plan de réformes convenu entre le gouvernement burundais et les partenaires techniques et financiers (PTF), afin que cette entreprise parapublique améliore ses performances au cours des années à venir.

"Le plan de redressement renferme des axes stratégiques focalisées sur la construction d'une structure tarifaire de l'électricité, afin de rendre possible la mise en place d'un marché concurrentiel d'électricité garantissant la viabilité des entreprises étrangères qui voudraient apporter leurs capitaux et investir dans ce domaine vital pour l'économie burundaise", a expliqué le ministre Manirakiza.

De la sorte, a-t-il souligné, l'accès à l'électricité au Burundi serait démystifié dans la mesure où ce produit qui profite jusqu'ici à une "infime minorité de la classe aisée", serait largement vulgarisé auprès de l'immense majorité de la population burundaise.

Le ministre Manirakiza a souligné que la nouvelle "grille tarifaire" proposée par une commission technique ad hoc, prévoit une "augmentation progressive" du tarif, pour permettre à l'Etat burundais de "ne plus subventionner la consommation d'électricité", désormais considéré comme un produit commercial.

Toutefois, a-t-il nuancé, le tarif "social" pour la tranche de consommation entre 0 à 10 kilowatt par mois restera d'application.

Par ailleurs, le ministre Manirakiza a révélé que pour réduire les pertes sur les réseaux de distribution de l'eau au sein de la REGIDESO, il est prévu l'introduction des équipements de "comptage de l'eau potable et des solutions intelligentes pour améliorer le fonctionnement des infrastructures de distribution d'eau".

"Ainsi, ces réformes rendront possible l'analyse, la collecte, le stockage et le partage des données fiables dans un système de facturation visant une gestion et un suivi performants des secteurs hydrauliques de la ville de Bujumbura", a-t-il explicité.

Le Burundi prépare aussi le lancement d'un nouveau chantier portant sur l'introduction des "opérations de prépaiement" au niveau du règlement de la facturation des produits "eau et électricité" sur l'ensemble du territoire national.

"Ici l'enjeu majeur, est de pouvoir contourner les cas de manœuvres frauduleuses au niveau du système de facturation jusqu'ici mis en œuvre, afin d'améliorer le niveau de collecte des recettes enregistrées de la REGIDESO", a-t-il fait remarquer.

Le gouvernement burundais, a-t-il signalé en outre, vient d'adopter un projet portant ratification d'une convention de financement de 70 millions d'Euros entre lui-même et la Banque Européenne d'Investissement(BEI) pour le financement d'un projet hydroélectrique à ériger sur les rivières Jiji et Murembwe, avec des puissances respectives de 32,5 mégawatts et 17 mégawatts. 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher