topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
La Force d’attente de la Cedeao autorisée à intervenir en Gambie Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

APA, 28-12-2016


Banjul (Gambie) - Les dirigeants de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’ouest (Cedeao), ont officiellement donné le feu vert à la Force de réserve de la Cedeao (Ecowas Standby Force / ESF) pour intervenir militairement en Gambie et faire respecter les résultats de l’élection présidentielle du 1er décembre, donnant vainqueur Adama Barrow.

Une résolution non encore publiée, datée du 17 décembre et dont APA a pu obtenir copie mercredi donne mandat à la force d’intervention rapide (ESF) de déployer des troupes dirigées par le Sénégal pour évincer Jammeh, qui conteste le résultat des élections après avoir concédé la défaite face à Barrow et promis un transfert sans heurt du pouvoir.

La résolution adoptée après le 50ème Sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de la Cedeao tenu le 17 décembre à Abuja au Nigeria, a déclaré que le mandat de l’ESF s’appliquerait à partir de l’investiture de Barrow à la réalisation des conditions nécessaires à l’exercice effectif de ses pouvoirs exécutifs de nouveau président du pays.

Selon la résolution signée par la présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf en sa qualité de présidente de la Cedeao, la force a reçu l’autorisation d’assurer la sécurité du président élu Barrow et son investiture, conformément à la constitution du pays et d’assurer la sécurité des autres dirigeants politiques, ainsi que de la population gambienne.

Le mandat de l’EFS, dont la composition n’a pas encore été révélée entre en vigueur après la signature du président Johnson-Sirleaf, mais fera l’objet d’un revue, en fonction des événements politiques en Gambie au cours des prochaines semaines.

Les opérations de la force d’intervention seront financées par la contribution communautaire de la Cedeao et le soutien financier de l’ONU, de l’Union européenne et d’autres bailleurs partenaires.

La résolution fait suite à une tentative infructueuse des dirigeants du Nigeria, du Libéria, du Ghana et de la Sierra Leone de convaincre Jammeh qui ne voulait pas d’un transfert sans heurts de pouvoir à Barrow, qui avait pourtant remporté le vote avec 43% des voix, contre 39% pour le président sortant, selon les chiffres révisés des résultats après que la Commission électorale indépendante a corrigé une erreur de classement, qui n’a pas modifié le classement final des candidats.

Le troisième candidat à la présidentielle, Mamma Kandeh a obtenu 17% des voix et a félicité Barrow pour sa victoire et appelé Jammeh à accepter le verdict des urnes.

Le président sortant Jammeh, dont le recours devant la Cour suprême de Gambie contestant les résultats fera l’objet d’une audience le 10 janvier, a promis d’empêcher l’investiture de Barrow, le 19 janvier, un jour après l’expiration de son mandat de président élu de la Gambie.

Le chef de la Commission électorale indépendante, Alieu Momar Njai a qualifié d’insensées, les allégations de Jammeh au sujet “d’un truquage du vote et d’irrégularités généralisées”.

Le président Jammeh, qui est arrivé au pouvoir en 1994 par un coup d’Etat sans effusion de sang a remporté quatre élections avant de perdre le scrutin du 1er décembre, a averti que toute tentative visant à le chasser du pouvoir par la force serait considérée par son gouvernement comme une pure agression extérieure.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017