topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


ALERTE - MUGABE "ENTRE LES MAINS" DE L'ARMÉE : Des officiers de l'armée du Zimbabwe ont annoncé être intervenus dans la nuit de mardi à mercredi pour éliminer des "criminels" proches du président Robert Mugabe mais ont démenti toute tentative de coup d'Etat. [BBC Afrique, 15 novembre 2017] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : des miliciens proches du pouvoir tuent et torturent impunément (HRW) Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Droits de l'Homme

@rib News, 19/01/2017 – Source AFP

Des membres des Imbonerakure, la ligue des jeunes du parti au pouvoir au Burundi, ont brutalement tué, torturé ou tabassé des dizaines de personnes dans tout le pays ces derniers mois, a dénoncé jeudi Human Rights Watch (HRW).

Les Imbonerakure, que l'ONU qualifie de miliciens, jouissent d'une impunité quasi-totale, le gouvernement rechignant à les sanctionner, accuse dans un rapport l'organisation de défense des droits de l'homme.

Les Imbonerakure ont déjà été accusés par le passé de se livrer à de telles exactions. Mais ils "sont devenus de plus en plus puissants dans certaines provinces ces derniers mois", assure HRW, qui souligne aussi leur proximité avec le redouté Service national de renseignement (SNR).

Ces trois derniers mois, des Imbonerakure ("ceux qui voient loin" en kirundi, la langue nationale), ont notamment battu à mort un garçon de 15 ans, éborgné au moins deux personnes, dont une qu'ils ont ensuite piétinée à mort, et en ont attaqué d'autres avec des couteaux ou des matraques.

"Les Burundais vivent dans la peur de la prochaine attaque. Ils ont peur de parler, de dénoncer les tueries, les tortures et les autres sévices", déplore Ida Sawyer, directrice pour l'Afrique centrale à HRW.

"Les tueurs et les tortionnaires qui commettent des violences aussi librement et les responsables burundais qui les soutiennent doivent savoir qu'il y aura des conséquences pour ces actions", ajoute-t-elle.

Le Burundi est plongé dans une grave crise depuis l'annonce en avril 2015 de la candidature du président Pierre Nkurunziza à un troisième mandat controversé et son élection en juillet de la même année.

Le gouvernement burundais s'est employé à museler toute voix critique, rappelle HRW, et les violences ont fait plus de 500 morts et poussé plus de 300.000 personnes à quitter le pays.

HRW a depuis octobre 2016 mené des entretiens avec plus de 20 victimes, avec des défenseurs des droits de l'homme, et avec d'autres témoins des violences commises par les Imbonerakure.

Selon ces personnes, certains Imbonerakure sont plus puissants que la police, qui ferme les yeux sur leurs exactions.

Les miliciens ont établi des barrages dans plusieurs provinces du pays, où ils arrêtent des passants, les extorquent et parfois les battent, selon la même source.

Les victimes sont parfois accusées de soutenir l'opposition. Parfois, elles n'ont aucune idée de la raison pour laquelle elles ont été visées.

Les Imbonerakure imposent parfois des couvre-feux, indiquent les témoignages recueillis par HRW. Le 19 novembre, 10 jeunes hommes qui rentraient chez eux après avoir regardé un match de football à Gihanga (nord-ouest) ont été tabassés par des miliciens, sans raison apparente.

L'un d'entre eux, un élève de 15 ans nommé Faustin Niyonsaba, n'en a pas réchappé et est décédé le lendemain à l'hôpital.

Après l'incident, la police a arrêté au moins neuf hommes, dont un dirigeant local des Imbonerakure. Il a ensuite été relâché sans avoir été inculpé, rapporte HRW.

Un autre témoin raconte avoir été appréhendé et emmené dans un poste de police par des Imbonerakure le 29 octobre, dans une zone rurale du nord du Burundi.

"Ils nous ont battus partout et un Imbonerakure (...) a pris un poignard et a percé l'oeil (d'un homme) en lui disant: +La prochaine fois, tu verras loin+. (Un responsable local) et un Imbonerakure l'ont ensuite frappé dans le ventre jusqu'à ce qu'il meure", décrit-il.

Les autorités ont répondu aux accusations d'HRW. Les Imbonerakure mènent leurs activités politiques "calmement et sereinement" et n'arrêtent personne, a affirmé Nancy-Ninette Mutoni, la secrétaire exécutive en charge de la communication pour le parti au pouvoir (CNDD-FDD).

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher