topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)



Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]

Burundi : l'armée dément l'attaque contre le camp militaire de Mukoni Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

@rib News, 24/01/2017 – Source Xinhua

Le camp militaire de Mukoni basé en province de Muyinga (nord-est du Burundi) n'a pas été attaqué dans la nuit du 23 au 24 janvier, a démenti mardi le colonel Gaspard Baratuza (photo), porte-parole du ministère de la Défense nationale et des Anciens combattants (MIDNAC).

Selon le porte-parole, si quelqu'un a une mémoire ou une foi, et vient attaquer un camp militaire en étant muni de deux ou quatre armes, ce serait un suicide. C'est pourquoi, a-t-il expliqué, "à voir l'effectif de cet élément-là, et ce face à un camp militaire de plus de 600 militaires, j'ai écarté la notion d'attaque de camp militaire".

"Je suis pertinemment qu'il s'agissait plutôt des bandits qui allaient voler chez les populations environnantes du camp", a-t-il précisé lors d'un point de presse.

La province burundaise de Muyinga est frontalière de l'ouest de la Tanzanie et du sud du Rwanda.

L'incident a eu lieu tôt mardi matin, au moment où des éléments militaires étaient en patrouille ordinaire aux environs du bataillon support-4ème région militaire, appelé communément camp Muyinga ou camp Mukoni. "Des coups de feu ont été entendus en provenance d'une arme d'un individu qui était posté, en vue de faire freinage aux éléments en patrouille", a expliqué le colonel Baratuza.

Il a ajouté qu'au même moment, vers 2h30 du matin, les populations environnantes et d'autres forces de sécurité ont été alertés avant de boucler toutes les voies de sortie du camp militaire de Muyinga en menant une patrouille conjointe depuis 5 à 6 heures du matin.

"Il en est ressorti le résultat: quatre armes de type kalachnikov ont été saisis à plus de 300 mètres du camp Mukoni, ainsi que huit chargeurs de ces mêmes armes et deux grenades. Cinq suspects ont été arrêtés", a-t-il dit.

Selon lui, les visées de ces gens appréhendés seraient probablement celles de voler les ménages vivant dans les environs du camp, mais ils se sont heurtés à la vigilance des militaires de l'armée burundaise en patrouille dans cette partie du pays.

Il a indiqué également que la mission de ratissage des forces de l'ordre en synergie avec les populations locales continue.

En attendant, a-t-il annoncé, les suspects appréhendés vont être déférés devant les officiers de police judiciaire pour la poursuite des enquêtes.

Cet incident n'a occasionné aucun dégât humain ou matériel, a-t-il signalé également.

Il a saisi l'occasion pour indiquer que la situation sécuritaire est au beau fixe aux frontières communes avec le Rwanda et la Tanzanie. 


 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition


Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2014