topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)



Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]

Messe à Bruxelles en mémoire de l’opposant congolais Etienne Tshisekedi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

La Libre Belgique, 10 février 2017

Congo-Kinshasa : requiem pour Tshisekedi

Succès de foule pour la célébration à Bruxelles. Le dissident Moïse Katumbi annonce qu’il rentrera au Congo "avec la dépouille". Mais quand ?

Quelque 2 000 personnes ont assisté jeudi, à la basilique de Koekelberg, à la messe en mémoire de l’opposant congolais Etienne Tshisekedi, décédé à Bruxelles le 1er février.

Parmi elles, on reconnaissait Christine Defraigne, présidente du Sénat, les libéraux Louis Michel et Herman De Croo, ainsi que des représentants des Affaires étrangères et de la Défense. Côté congolais, on notait la présence de Liliane Bemba, épouse de l’opposant détenu à La Haye, et le populaire ex-gouverneur du Katanga Moïse Katumbi, en exil, qui s’est dit "prêt à aller à Kinshasa avec la dépouille de Tshisekedi" lors du rapatriement.

Quand ?

Nul ne sait, cependant, quand ce moment viendra puisque le gouvernement congolais a rejeté comme "inadmissibles" les exigences du parti du défunt, l’UDPS (voir "La Libre" du 9 février) et du fils Tshisekedi, Félix, conditionnant le retour du corps au Congo à la mise sur pied du gouvernement d’union nationale prévu par l’Accord de la Saint-Sylvestre. Le futur Premier ministre doit être issu de l’opposition et le défunt le voulait pour son fils Félix.

Rien d’étonnant, dès lors, si la célébration, menée par l’archevêque de Kananga (Kasaï), Marcel Madila, a parfois eu des tonalités politiques. André Kabanda, responsable de l’UDPS en Belgique, a appelé à appliquer le "testament politique" de Tshisekedi. Ses petits-enfants adolescents ont prié le Seigneur "de susciter l’envie de suivre les objectifs de Papy Etienne".

Dans la foule, des femmes lancent des "youyous"; l’une d’elles, les larmes aux yeux, explique que ces cris signifient "joie, victoire, souffrance". "Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice", tonne l’archevêque, avant de lancer, d’un "réjouissez-vous !", des alléluias chantés et dansés sur la rumba lente qu’entonne une chorale congolaise, attentive à servir les quatre langues nationales du pays (lingala, kikongo, tshiluba et swahili). Ce qui n’empêche pas les artistes, comme le reste des fidèles, de filmer la messe avec leurs smartphones, qui se balancent au-dessus de la masse mouvante des têtes comme d’étranges fleurs étincelant au bout de leur tige.

Sa gloire

Alors que de nombreux prêtres congolais distribuent les hosties dans tous les coins de la basilique, des Kasaïens - région d’origine du défunt - pleurent celui-ci à haute voix sous divers noms, dont Muwula Nkuassa, "celui qui occupe toute la place sur le trône".

Après que les fidèles ont rendu grâce à Dieu "pour Le remercier du beau cadeau qu’Il nous a fait en nous donnant Etienne Tshisekedi", une soeur cadette de ce dernier vient dire sa conviction que "Dieu a envoyé" le disparu sur terre "avec une destinée spéciale". Puis, son petit frère entonne a capella un chant à la gloire de "Moïse (un des surnoms du défunt) ya Congo", tandis qu’une femme, dans la foule, crie éperdument "Mulumba ! Mulumba ! Mulumba !" (le patronyme de Tshisekedi).

Trois gardiennes de la tradition kasaïenne entonnent alors une mélopée à la gloire du défunt, dans laquelle défilent les noms glorieux qu’on lui donne, sa généalogie et ses qualités - prestation saluée par des youyous assourdissants et des applaudissements.

La célébration s’est terminée par des remerciements aux autorités et à l’Eglise belges et aux évêques congolais. 

MARIE-FRANCE CROS


 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition


Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2014