topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Le Burundi remplace un bataillon dans la mission de paix en Somalie Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

@rib News, 16/02/2017 – Source Xinhua

L'armée burundaise a déployé le 40ème bataillon de la Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM) en remplacement du 34ème bataillon, qui a achevé sa période d'un an en Somalie, a rapporté jeudi le porte-parole de l'armée burundaise.

"952 soldats du 40ème bataillon sont partis pour la mission africaine en Somalie (AMISOM) pour remplacer un nombre équivalent de soldats du 34ème bataillon qui ont achevé leur service d'un an en Somalie", a annoncé aux journalistes le porte-parole de l'armée burundaise, le colonel Gaspard Baratuza, alors que les soldats embarquaient à bord d'un avion en partance pour la Somalie.

Le responsable a rappelé qu'un bataillon déployé était renouvelé chaque année par rotation conformément au protocole d'accord signé par le gouvernement burundais et l'Union africaine (UA).

"Tous nos soldats (burundais) ont reçu une formation au maintien de la paix, et tous sont capables de servir dans une mission de maintien de la paix n'importe où dans le monde", a déclaré M. Baratuza.

La question des salaires impayés des troupes burundaises de l'AMISOM a été réglée, a-t-il indiqué.

Les arriérés de salaire pour les mois de janvier et de février, ainsi que pour 14 jours du mois de mars de l'an dernier seront bientôt transmis à la Banque centrale du Burundi avant d'être transférés comme salaire sur le compte respectif des bénéficiaires, a indiqué M. Baratuza.

"Par ailleurs, un compte a été ouvert sur une banque commerciale, sur lequel le reste des arriérés de salaire sera déposé avant d'être transféré sur les comptes des bénéficiaires", a-t-il dit.

Le Burundi est l'un des principaux contributeurs de troupes de l'AMISOM.

La question des arriérés de salaires des troupes burundaises de l'AMISOM a été résolue avec la visite le mois dernier du Commissaire pour la paix et la sécurité de l'Union africaine, Smail Chergui.

Une absence de paiement de 12 mois de salaire des forces de paix avait contraint le gouvernement burundais à menacer de retirer ses troupes de Somalie.

Depuis décembre 2007, ce pays d'Afrique de l'Est a déployé en Somalie en rotation six bataillons représentant un total d'environ 5.500 soldats.

Suite à l'éclatement de la crise au Burundi en avril 2015, lorsque le président sortant burundais Pierre Nkurunziza a brigué et remporté de manière controversée un troisième mandat, des agents de l'armée et de la police burundais envoyés pour diriger des missions de paix en Somalie et en République centrafricaine ont été refusés pour leur implication présumée dans des répressions violentes de manifestations contre le troisième mandat de M. Nkurunziza. 


 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017