topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


ARIB.INFO A PRIS SES QUARTIERS D’ÉTÉ : Le fil des informations connait actuellement un retard d’actualisation du fait que la Rédaction a pris quelques jours de permission bien mérités au vu de l’activité intense dans l’actualité sur le Burundi. Nous nous efforçons de faire une mise à jour le plus régulièrement possible. Merci de votre compréhension. [La Rédaction] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Vers une détente entre le Burundi et la Belgique au grand dam de l’UE ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Diplomatie

Jeune Afrique, 10 mars 2017

Burundi : quand la diplomatie de Bujumbura se fait dure à l’intérieur et conciliante à Bruxelles

Le ministre burundais  des Affaires étrangères, Alain Aimé Nyamitwe, a rencontré ce jeudi 9 mars son homologue belge, Didier Reynders. Une visite critiquée côté européen en raison de l'attitude de Bujumbura, jugée hypocrite vis-à-vis de Bruxelles.

La rencontre n’est pas passée inaperçue. C’est entre le ministre burundais des Affaires étrangères, Alain Aimé Nyamitwe, effectuant une visite à Bruxelles ce jeudi 9 mars, et son homologue belge Didier Reynders que tout se passe : poignée de main chaleureuse, large sourire, amabilités… Tout se passe bien, du moins sur les images.

 Les deux personnalités ont discuté de « tout » : « relations bilatérales, dialogue avec l’opposition, droits de l’homme », révèle dans un tweet le ministre belge. Le Burundais qualifiera, lui, le rendez-vous de fructueux : « Rencontre très productive avec mon homologue de la Belgique Didier Reynders. Engagement mutuel de renforcer les relations entre nos pays ».

À Bujumbura comme à New-York, ce sont aussi des acclamations. « Les deux parties [le Burundi et la Belgique, NDRL] souhaitent renforcer nos liens bilatéraux », commente Albert Shingiro, Ambassadeur  du Burundi aux Nations Unies.

Dur à l’intérieur, fondant à l’extérieur

« C’est étonnant, l’attitude de Bujumbura ! », s’exclame un ancien diplomate belge qui dénonce les attaques verbales que profèrent au quotidien les autorités burundaises  envers la Belgique malgré le « profil bas adopté à Bruxelles ».

« Tout ça est destiné à la consommation interne, pour faire croire aux populations locales que tous les maux du pays viennent de l’extérieur. Après, elles savent que la même Belgique est le plus grand donateur du Burundi, d’où le ton flatteur une fois à Bruxelles », explique-t-il.

Le 5 février dernier, à l’occasion de la célébration du 26ème anniversaire de la charte de l’Unité nationale, Pierre Nkurunziza, président de la République, s’en prenait ouvertement à Bruxelles dans son discours officiel, l’accusant d’avoir  semé les divisions ethniques au Burundi.

Evariste Ndayishimiye, président du CNDD-FDD, le parti au pouvoir, a de son côté, dans un discours virulent prononcé le 26 novembre 2016 dans le sud du pays, littéralement traité la Belgique de planificateur et commanditaire de tous les massacres qui ont été commis au Burundi, de la crise de 2015 et du coup d’État manqué qui s’en est suivi.

Par Armel Gilbert Bukeyeneza

 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher