topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Le Burundi déclare une épidémie de paludisme Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Santé

@rib News, 14/02/2017 - Source AFP

Le ministère burundais de la Santé publique a annoncé que le pays faisait face à une épidémie de paludisme, quelque 1,8 million de cas et 700 décès ayant été enregistrés depuis le début de l'année.

S'appuyant sur un rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la ministre burundaise de la Santé, Josiane Nijimbere (photo), a confirmé lundi que "le Burundi fait face à une épidémie de paludisme".

Selon l'OMS, 1,8 millions de cas - ce qui inclut les récidives - ont été recensés du 1er janvier au 10 mars 2017. Cela représente "une augmentation de 17% par rapport à la même période de l'année passée", a expliqué Mme Nijimbere.

La ministre a reconnu que "les seuils épidémiologiques ont été largement dépassés" dans le nord et le nord-est du Burundi, les zones "les plus touchées" par cette épidémie.

"Quelque 700 décès" ont été enregistrés depuis le début de l'année, a-t-elle ajouté. Pour 2016, le nombre de cas recensés de paludisme est de 8,2 millions, pour environ 3.000 décès. La population du Burundi est de 11,2 millions de personnes.

Mme Nijimbere a estimé à 31 millions de dollars (29 millions d'euros) le coût de la lutte contre le paludisme et lancé "un appel vibrant à tous nos partenaires pour qu'ils nous soutiennent en cette période d’épidémie qui constitue une grande urgence de santé publique".

Selon des sources onusiennes et médicales, les stocks de médicaments contre le paludisme sont pratiquement épuisés au Burundi. "La principale priorité est de s'approvisionner en médicaments pour faire face", a déclaré à l'AFP une de ces sources, sous couvert d'anonymat.

Le Burundi, un pays de montagnes, était auparavant peu affecté par le paludisme. Mais la situation a évolué avec, selon la ministre, le changement climatique, la multiplication des marais pour la riziculture et la mauvaise utilisation de la moustiquaire.

La crise politique que traverse le pays depuis mai 2015 a par ailleurs entraîné des réductions budgétaires massives. Le budget de la Santé a ainsi baissé de 54% en 2016 par rapport à l'année précédente.

"Cette crise du paludisme est d'autant plus dramatique qu'elle frappe une population qui s'est fortement appauvrie, qui est affamée, sans aucune ressource et pour qui le moindre choc a désormais des conséquences vitales", a expliqué à l'AFP un diplomate, sous couvert d'anonymat.

Selon le même rapport de l'OMS, "le nombre de personnes ayant besoin d'assistance humanitaire immédiate a presque triplé entre février et octobre 2016, passant de 1,1 million à environ 3 millions de personnes".


 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017