topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : le pouvoir se montre intransigeant face à la grogne des étudiants Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Education

PANA, 27 mars 2017

Fermeté au plus haut niveau de l'Etat face à la menace de grève à l’université du Burundi

Bujumbura, Burundi - La Présidence de la République n’a laissé entrevoir, lundi, la moindre intention de faire marche-arrière sur un décret institutionnalisant des bourses d’études et de stages à crédit, au profit des 14.000 étudiants de l’université publique du Burundi, malgré la menace des concernés d’arrêter "toutes les activités académiques" à compter du 5 avril prochain. [Photo : Jean-Claude Karegwa Ndenzako, porte-parole de la Présidence de la République du Burundi.]

Les étudiants avaient adressé le préavis de grève, directement au chef de l’Etat burundais, ne réservant qu’une copie pour information, à la tutelle.

Le porte-parole de la Présidence de la République, Jean-Claude Karegwa, est intervenu, sur les ondes de la radio publique, pour rappeler que le décret du 1er février dernier n’était pas tombé du ciel, puisqu’il répondait à l’une des recommandations des Etats généraux de l’éducation de l’an dernier.

La même source a laissé entendre que le Burundi était le seul pays de la Communauté d’Afrique de l’Est à octroyer encore gratuitement des bourses d’études et de stages à ses étudiants.

Les étudiants de l’unique université publique du Burundi, basée à Bujumbura, la capitale, se revendiquent généralement des milieux pauvres et se contentaient jusque-là de la modique bourse mensuelle de 30.000 francs burundais (un peu plus de 17 dollars américains), pour les externes et de 9.000 francs (autour de cinq dollars américains).

L’article 6 du décret incriminé stipule que la bourse est « une assistance financière accordée par le gouvernement pour la formation des cadres, selon ses besoins et dans les limites de ses moyens. Elle peut être un prêt ou octroyée gratuitement, selon les critères déterminés par la loi ».

Les conditions de vie des étudiants au campus s’étaient déjà dégradées en début de cette année qui a coïncidé avec la suppression du petit déjeuner des services sociaux habituels, se plaignaient-ils encore.

En interne, le rectorat s’était montré particulièrement irrité par la forme du préavis de grève adressé directement au président de la République par un « groupe d’étudiants se revendiquant de l’université du Burundi ».

« En attendant l’authentification des signataires de la correspondance au chef de l’Etat », la direction de l’université du Burundi recommande aux étudiants d’user de « plus de diligence dans leurs revendications auprès des autorités hiérarchiques et des plus hautes autorités de l’Etat ».


 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher