topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


PANAMA PAPERS : LE PRÉSIDENT DU BURUNDI MIS EN CAUSE DANS LE PILLAGE DE SON PAYS. Pour le fil complet des informations : Cliquez sur "Toute l’actualité" [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : le CNDD-FDD, un parti-Etat ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

RFI, 05-04-2017

Au Burundi, alors que la population se plaint d’être « rackettée » par le CNDD-FDD - de devoir payer des cotisations obligatoires au parti -, l’opposition dénonce une « dérive totalitaire » du parti au pouvoir qui se confondrait avec l’appareil étatique pour contrôler tous les aspects de la société burundaise.

Le parti, s’il concède que des « bavures » peuvent être le fait d’éléments isolés, rejette en bloc ces accusations et les attribue au complot international dont serait victime le pays.

« C’est un système d’extorsion généralisée », selon l’Olucome, une ONG burundaise de lutte contre la corruption. L’argent, des cotisations obligatoires, servirait à financer les activités du CNDD-FDD ainsi que les monuments à sa gloire qui « poussent comme des champignons », selon l’ambassadeur de France au Burundi.

« Nous n’allons jamais lâcher », peut-on lire sur certains bâtiments. Le CNDD-FDD promet d’intervenir sur ces cas qui ne sont « pas conformes à l’esprit du parti ». Mais, pour Léonce Ngendakumana, vice-président du Fordebu, l’un des rares opposants restés au Burundi, c’est le signe d’une dérive « totalitaire » du CNDD-FDD. « Les piliers de la démocratie dans ce pays, qui sont les partis politiques, la société civile, les médias, ont été entièrement et complètement détruits. Il n’y a aucun autre parti qui puisse s’exprimer. Nous sommes dans un contexte où on dirait un parti-Etat », estime-t-il.

L'argent serait prélevé par les Imbonerakure, la ligue de jeunesse du CNDD-FDD, qualifiés par l’ONU de milices et soupçonnés d’être impliqués dans les violations des droits de l’homme commises au Burundi. Impossible, dit-on au CNDD-FDD, à moins que des criminels ne se déguisent en membres du parti.

Pour le secrétaire général adjoint du CNDD-FDD, Joseph Ntakirutimana, ces informations sont déformées à des fins politiques. « Cela a fait partie de stratégies que nos détracteurs ont utilisées pour nous faire tomber. On a aussi parlé de génocides qu’on allait commettre. Qu’est-ce que l’on n’a pas dit ? Qu’est-ce que l’on n’a pas raconté ? On a exagéré, on a menti, sur beaucoup de choses au Burundi », insiste-t-il.

Depuis près de deux ans, les seules manifestations au Burundi sont celles organisées par le pouvoir. « Soit parce que l’opposition n’a pas de militants, soit parce qu’elle est enfin devenue raisonnable », affirme Joseph Ntakirutimana.


 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher