topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Les adieux du Burundi à Antime Baranshakaje, gardien du tambour sacré Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Société

Jeune Afrique, 11 avril 2017

Antime Baranshakaje (photo), figure historique de la culture burundaise, a rendu l'âme dimanche 9 avril après quatre mois d’hospitalisation. Une nouvelle tragique qui suscite l'émoi dans tout le pays.

Toutes les voix, endeuillées, sont unanimes : un monument tombe, une étoile s’éteint. Antime Baranshakaje, l’homme qui a consacré plus d’un demi-siècle de sa vie à la culture burundaise n’est plus. Hospitalisé depuis décembre 2016 après un accident, le vieux et intrépide tambourinaire a rendu l’âme à l’âge de 81 ans dans la nuit du dimanche 9 avril à l’hôpital Roi Khaled de Bujumbura.

Les messages d’adieux, faits de révérence et de reconnaissance, tombent les uns après les autres, saluant la mémoire d’un homme qui a fait découvrir au monde ce que le pays avait de plus cher : le tambour, inscrit il y a deux ans au patrimoine immatériel de l’Unesco.

«  Le Burundi perd un trésor national, un homme d’exception qui aura marqué de son empreinte l’histoire et la culture de notre pays et aura contribué au rayonnement du Burundi dans le concert des Nations », lit-on dans un communiqué de presse de la présidence publié ce lundi 10 avril, quelques heures après l’hommage rendu par Pacifique Nininahazwe, une des figures emblématiques de la société civile burundaise : « En battant du tambour, il [Antime Baranshakaje] avait été le meilleur ambassadeur du Burundi dans tous les coins du monde. Le tambour pour lui, ce n’était pas que du folklore, c’était plutôt le symbole sacré de la nation burundaise ».

Gardien du tambour sacré

L’âge semblait ne pas avoir de prise sur Antime. C’est souriant et plein d’énergie qu’on le voyait encore au milieu des jeunes pour battre le tambour et danser au rythme de celui-ci. Ayant grandi non loin de l’ancienne capitale royale, à Gitega, au centre du pays, Antime Baranshakaje était considéré comme le gardien du tambour sacré, symbole du pouvoir royal.

La figure historique meurt après que les médecins lui ont prescrit « une opération rapide » mais qui n’a jamais eu lieu. « Il fallait au moins 6 000 dollars sans compter les billets d’avion », a confié un membre de la famille. Son hospitalisation avait été rendue possible par un appel à contributions lancé par la presse locale, notamment SOS Médias et le groupe de presse Iwacu.

Par Armel Gilbert Bukeyeneza


 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher