topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Breaking News – QUATRE JOURNALISTES LOURDEMENT CONDAMNÉS EN APPEL POUR AVOIR TENTÉ DE FAIRE UN REPORTAGE AU BURUNDI : La Cour d’appel de Ntahangwa (Bujumbura) a confirmé, vendredi, la condamnation de quatre journalistes d’Iwacu arrêtés en octobre 2019 alors qu’ils tentaient de faire un reportage, en province de Bubanza, sur une attaque de la rébellion Red-Tabara. [@rib News, 05/06/2020] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]


La Cour d’appel de Ntahangwa (Bujumbura) a confirmé, vendredi, la condamnation des quatre journalistes d’Iwacu : Christine Kamikazi, Agnès Ndiribusa, Terence Mpozenzi et Egide Harerimana, en dépit d’un dossier d’accusation vide.
Le directeur du FMI rassure sur la situation de l'Afrique Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

PANA, 08/03/2010

Dominique Strauss-KahnDar es-Salaam, Tanzanie - Le directeur général du Fonds monétaire international (FMI), Dominique Strauss-Kahn, a invité les pays africains à relever le double défi qui se pose au continent afin de relancer une forte croissance et de renforcer la résistance aux chocs économiques.

"Ce n'est pas le moment de dormir sur nos lauriers", a-t-il déclaré dans un discours prononcé à Nairobi, la capitale du Kenya.

"L'Afrique reste très vulnérable à la dislocation économique de sources très diverses. Qu'il s'agisse des fluctuations des prix des matières premières, des catastrophes naturelles ou de l'instabilité dans les pays voisins. Qu'il s'agisse des risques liés au fait de dépendre fortement des transferts d'argent, de l'aide et des flux financiers", a ajouté M. Strauss-Kahn.

Tout en soulignant que la crise économique a frappé l'Afrique par des voies très différentes, il a déclaré qu'à travers tout le continent apparaissent des signes de vie avec des rebonds dans le commerce, les recettes d'exportation, les crédits bancaires et l'activité commerciale.

M. Strauss-Kahn a indiqué que le FMI espérait une croissance d'environ quatre pour cent en Afrique en 2010.

"En bref, je pense que l'Afrique est de retour, bien que beaucoup de choses dépendent d'une relance mondiale qui en est à ses prémisses", a-t-il ajouté.

Il a souligné que les bonnes politiques mises en place par de nombreux pays africains avant la crise économique mondiale ont contribué à les préserver contre une récession plus sévère.

Le directeur général du FMI a insisté sur le fait qu'il ne fallait pas se laisser aller à la complaisance concernant les perspectives économiques de l'Afrique.

"Il faut tout d'abord commencer par les politiques macroéconomiques. Une leçon majeure à tirer de cette crise est que les pays qui ont semé au temps de l'abondance ont pu récolter les fruits de leurs efforts en temps de crise", a déclaré M. Strauss-Kahn.

"Les tampons politiques doivent par conséquent être reconstruits pour pouvoir disposer d'éléments de réaction cycliques avec une politique fiscale et des réserves. Les filets de sécurité sociale doivent être renforcés. C'est la première ligne de défense contre les chocs", a poursuivi le directeur général du FMI.

M. Strauss-Kahn a attiré l'attention sur le problème du changement climatique, invitant la communauté internationale à réunir les ressources nécessaires pour aider les pays en développement, en particulier ceux à faible revenu, à faire face à ce problème «qui pourrait se révéler être le choc des chocs».

Il a ajouté que si rien n'était fait, l'Afrique souffrirait encore plus de la sécheresse, des inondations, des pénuries alimentaires et des maladies, ce qui entraînerait un accroissement de l'instabilité et des conflits.

M. Strauss-Kahn a indiqué que même si l'on pouvait valablement opposer au FMI que sa mission n'était pas de s'occuper du changement climatique, le niveau de ressources nécessaires avait des implications macroéconomiques, à savoir une croissance durable dans les pays en développement nécessitant des investissements à long terme et à grande échelle pour l'adaptation au changement climatique et la limitation de son impact.

Il a indiqué que dans ce cadre, le personnel du FMI travaille sur l'idée d'un "Fonds Vert" ayant la capacité de réunir 100 milliards de dollars par an d'ici à 2020.

M. Strauss-Kahn a souligné que si le FMI n'avait pas l'intention de gérer ce fonds, il comptait offrir quelque chose qui puisse contribuer de manière significative au débat mondial et être soumise à la communauté internationale.

«Il est désormais temps de mettre de nouvelles idées sur la table», a-t-il déclaré, reconnaissant que le lancement d'un tel programme nécessiterait un effort politique majeur mais que ses retombées seraient énormes pour l'Afrique et le monde.

M. Strauss-Kahn a entamé dimanche une tournée de cinq jours en Afrique pour discuter des opportunités et des défis qui se posent aux économies du continent après la crise financière mondiale.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher