topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


ÉCHEC DU DIALOGUE INTER-BURUNDAIS À ARUSHA : A lire sur ARIB.INFO le « RÉSUMÉ DU FACILITATEUR RELATIF À LA 4è SESSION DU DIALOGUE INTER-BURUNDAIS TENU DU 27 NOVEMBRE AU 8 DÉCEMBRE 2017 À NGURDOTO MOUNTAIN LODGE, ARUSHA, TANZANIE. » ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Approbation de neuf nouveaux députés du Burundi à l’Assemblée Est-africaine Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

PANA, 21 avril 2017

Bujumbura, Burundi - L’Assemblée nationale a approuvé, jeudi, les candidatures de neuf nouveaux députés du Burundi, pour un mandat de quatre ans, à l’Assemblée législative de la communauté d’Afrique de l’Est/East african community (Cae/Eac), siégeant à Arusha, en Tanzanie, a-t-on appris de source parlementaire à Bujumbura.

Les six pays membres de la Communauté Est-africaine de libre échange sont le Burundi, le Rwanda, la Tanzanie, l’Ouganda, le Kenya et le Sud du Soudan disposant d’un droit de représentation au Parlement sous-régional, à raison de neuf députés, chacun.

Dans le cas du Burundi, des équilibres politico-ethniques et de genre entrent en ligne de compte et cinq des neuf nouveaux députés sont issus du Conseil national pour la défense de la démocratie/Forces de défense de la démocratie (Cndd-Fdd, parti majoritaire).

L’ancien ministre des Affaires de la Communauté Est-africaine, Mme Léontine Nzeyimana fait partie de la liste des députés du Cndd-Fdd, moins d’une semaine après avoir été écartée du gouvernement.

La coalition de l’opposition parlementaire, «Amizero Y’Abarundi» (Espoir des Burundais, en langue nationale, le Kirundi)», alignera deux députés ;  les minorités politico-ethniques comme celles des Tutsi et des Batwa (Pygmées du Burundi), un député, chacun. La liste des nouveaux représentants du Burundi à l’Assemblée législative Est-africaine comporte quatre femmes.

Le rôle de cette institution législative, en place depuis 2001, reste néanmoins mal connu du grand public, dans les pays membres de la communauté.

Théoriquement, l’Assemblée législative Est-africaine (Alea) devait être la dernière étape du processus formel d’institutionnalisation de la Communauté Est-africaine, avant d’aboutir à une fédération politique des six pays membres qui semble encore lointaine.

En pratique, les 54 parlementaires, qui composent l’Assemblée législative, sont déjà jugés en nombre insuffisant pour représenter l’ensemble des 140 millions d’habitants d’Afrique de l’Est.

A titre indicatif, le Burundi dispose, à lui seul, de plus de 110 députés à l’Assemblée nationale, pour l’une des plus faibles populations d’Afrique de l’Est (environ 11 millions d’habitants).

L’équité veut toutefois que chaque pays nomme le même nombre d’élus à l’Alea, sans tenir compte du nombre d’habitants ou de la densité démographique, ce qui affecte la qualité de la représentation, de l’avis des analystes.

L’indépendance de l’institution vis-à-vis des pouvoirs politiques et exécutifs dans les Etats membres fait encore débat, quant à sa capacité réelle de mener à bien ses missions.

La principale mission de l’’Alea est de contrôler le bon usage des ressources financières, en vertu de l’article 49 qui stipule que l’Assemblée débat et approuve le budget de la Communauté, examine les rapports annuels d’activités, ainsi que les audits annuels effectués par la commission d’audit.

Mais, dans la pratique, on fustige généralement que l’Alea n’est pas impliquée dans la préparation des projets de budget et ne fait qu’entériner les propositions que l’exécutif lui soumet, compromettant ainsi le contrôle de la probité et de la rigueur dans l’utilisation des ressources communautaires.

D’un autre côté, le suffrage indirect dans le choix des députés de l’Assemblée législative est africaine (par les parlements et non par les électeurs) ne rassure pas non plus les opinions dans les pays membres.

L’article 50.1 des textes fondateurs de l’Assemblée prévoit normalement que les élus «représentent, autant que possible, les différents partis politiques, les courants de l’opinion, les deux sexes, ainsi que d’autres groupes d’intérêts particuliers ».

Or, nombreux sont encore ceux qui, dans les opinions, craignent que les Assemblées nationales, pour une raison ou une autre, ne peuvent parfois envoyer à Arusha des personnes incapables de faire avancer la cause de la Communauté.


 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher