topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : réexportation vers Kigali d'un convoi du PAM pour "raisons de sécurité" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

@rib News, 25/04/2017 – Source Xinhua

Un convoi alimentaire du Programme alimentaire mondial (PAM) arrivé vendredi dernier à la frontière burundo-rwandaise de Gasenyi avec pour destination le Burundi, a été réexporté mardi vers Kigali pour "raisons de sécurité", a fait savoir le PAM.

Ce n'est pas la première fois qu'un convoi du genre est arrêté aux frontières que ce soit au Burundi ou dans les autres pays de la sous-région des Grands Lacs, a affirmé lors d'un point de presse la directrice intérimaire de la représentation du PAM au Burundi (PAM-Burundi), Nicole Jacquet, se basant sur des informations reçues de source policière burundaise.

Mme Jacquet a signalé qu'à travers les contacts menés auprès des autorités policières et administratives au ministère burundais de l'Intérieur, le PAM-Burundi s'est vu communiquer qu'il y avait un "problème de sécurité".

"Au PAM, lorsqu'un pays nous dit qu'il y a un problème de sécurité, nous prenons aussitôt toutes les dispositions pour éviter de mettre en péril la cargaison, les chauffeurs et les camions. Cette situation nous a poussés à décider d'introduire une demande de réexportation pour que ces camions retournent dans la centrale d'achat de Kigali", a-t-elle expliqué.

Mme Jacquet a ajouté que comme les bureaux de l'Office Burundais des Recettes (OBR) étaient fermés dimanche, les formalités de réexportation ont été faites lundi si bien que le convoi initialement destiné au PAM-Burundi, est reparti ce mardi 25 avril à Kigali.

Au niveau du Burundi, a-t-elle affirmé, le corridor nord est le plus important en termes d'approvisionnement parce que c'est par là que peuvent entrer des camions provenant du Kenya et d'Ouganda, comparativement au corridor du centre par lequel transitent des produits provenant de la Tanzanie.

Dans ce cadre, a-t-elle signalé, le PAM-Burundi est entrain de faire des démarches auprès des autorités burundaises, en l'occurrence celles relevant des ministères de l'Intérieur et de la Sécurité Publique, pour savoir si ce corridor est "désormais impraticable", ou s'il s'agit d'un "problème temporaire" à l'issue duquel ce corridor pourra être réutilisé.

Elle a fait remarquer que si ce problème survenu au niveau du corridor devait persister sur une très longue durée, "ce serait assez grave" pour le PAM-Burundi, dans la mesure où tous ses convois seraient obligés de transiter sur la frontière burundo-tanzanienne de Kobero.

Le transit par la frontière de Kobero, a-t-elle expliqué, pour des vivres qui proviennent du Kenya ou d'Ouganda, "représente vraiment un très grand détour, avec beaucoup de frais de transport supplémentaire" pour le PAM-Burundi.

Mme Jacquet a saisi l'occasion pour signaler que des enquêtes récentes réalisées au Burundi par certaines agences du système des Nations Unies dont le PAM et la FAO (Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture), font état de 3 millions de personnes qui"souffrent toujours de l'insécurité alimentaire" au Burundi.

Toutefois, a-t-elle nuancé, ce chiffre pourrait baisser d'ici début juillet prochain à la faveur de la récolte de la "saison culturale B", qui, tout en étant inférieure à celle de 2016 à la même période, est "jugée acceptable au regard de la quantité attendue".

"En cette période de grande soudure pour le Burundi au plan alimentaire, le PAM ne peut pas acheter de produits alimentaires localement, pour ne pas courir le risque de déstabiliser des marchés intérieurs déjà très faibles. Comme solution alternative, le PAM recourt à des achats régionaux, notamment auprès de ses centrales d'achat implantés en Ouganda, au Kenya et au Rwanda ; en veillant à acheter le maximum de quantités en vivres avec des prix moins chers, afin de nourrir plus de personnes vulnérables au Burundi", a ajouté Mme Jacquet.

Dans ce cadre, elle a révélé que le PAM-Burundi avait besoin de 500 tonnes de haricot pour les programmes de réfugiés congolais au Burundi et d'autres du PAM au Burundi.

"Via les bureaux régionaux du PAM, nous avons fait recours à ces centrales d'achat, qui ont trouvé en effet 500 tonnes de haricot à la centrale d'achat de Kigali. Par la suite, un convoi de camions contenant 300 tonnes de haricot parti de Kigali dans un premier temps comme 1er lot, est arrivé vendredi dernier à la frontière burundo-rwandaise de Gasenyi. Les formalités douanières requises ont été faites ; et par la suite, la police burundaise n'a pas fait passer le convoi des dix camions", a-t-elle expliqué. 


 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher