topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


ALERTE - MUGABE "ENTRE LES MAINS" DE L'ARMÉE : Des officiers de l'armée du Zimbabwe ont annoncé être intervenus dans la nuit de mardi à mercredi pour éliminer des "criminels" proches du président Robert Mugabe mais ont démenti toute tentative de coup d'Etat. [BBC Afrique, 15 novembre 2017] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : les cas de paludisme "ne cessent d'augmenter" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Santé

@rib News, 29/04/2017 – Source Xinhua

Les cas de paludisme "ne cessent d'augmenter" au Burundi en dépit de multiples interventions pour faire baisser la maladie dans le pays, reconnaît Dionis Nizigiyimana, directeur du Programme National Intégré de Lutte contre le Paludisme (PNILP) placé sous tutelle du ministère burundais de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida.

Le médecin-directeur du PNILP s'exprimait au cours d'un atelier-média organisé vendredi à Bujumbura dans le cadre de la commémoration de la Journée mondiale de Lutte contre le Paludisme (JMP) sous un thème central ainsi libellé : "En finir pour de bon avec le paludisme".

En principe, cette journée est commémorée normalement tous les 25 avril de chaque année.

"Première cause de morbi-mortalité avec un taux d'incidence de 54,86%, le paludisme demeure au Burundi un problème de santé publique et compte parmi les principales priorités nationales en matière de santé publique dans le pays", a-t-il précisé.

En effet, a-t-il expliqué, 60% des motifs de consultations dans les centres de santé du pays sont dus au paludisme, avec un taux de 55% chez les enfants de moins de cinq ans, alors que cette maladie était en 2015 responsable de 39,6% de décès hospitaliers.

Citant la direction du système national intégré sanitaire (DSNIS), le médecin Nizigiyimana, a indiqué qu'en 2016, à titre provisoire, le Burundi a enregistré plus de huit millions de cas de paludisme confirmés dont 3.000 décès.

Evoquant la situation paludique à l'heure actuelle en 2017, il a laissé entendre qu'à 9ème semaine de l'année, la DSNIS fait état de 1,8 millions de cas confirmés de paludisme, soit une augmentation de 13%, si on compare à la situation qui prévalait à la même période en 2016.

Le plan de riposte antipaludique en cours d'exécution, a-t-il signalé en outre, prévoit notamment la prise en compte de la dimension environnementale à travers la destruction des gîtes larvaires des moustiques causals du paludisme et une évacuation régulière des ordures ménagers.

Le directeur du PNILP a souligné également que la mise en application du plan de riposte contre la paludisme sous la supervision des autorités sanitaires burundaises avec l'appui des partenaires traditionnels comme l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et l'Unicef, fait qu'aujourd'hui, l'épidémie du paludisme est "en train d'être maîtrisée" au fur des jours.

En revanche, le 13 mars dernier, la ministre burundaise de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida, Josiane Nijimbere, avait reconnu officiellement que le Burundi faisait face à une "épidémie" de paludisme sur base d'une expertise technique de l'OMS et des données réunies par le SNSE (Système National de Surveillance Epidémiologique).

Sous l'angle du "front de la prévention" contre l'épidémie du paludisme, le Burundi projette d'organiser en juillet prochain une campagne de distribution de masse des MIILDA (moustiquaires imprégnées d'insecticides à longue durée d'action), notamment en faveur des "groupements sociaux" comme des camps militaires et policiers, les écoles à système d'internat. 


 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher