topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : vers la révision de certaines dispositions sur la presse Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Droits de l'Homme

@rib News, 03/05/2017 – Source Xinhua

Certaines dispositions réglementaires régissant la presse au Burundi vont bientôt être révisées afin d'accélérer le processus d'accès à la carte de la presse pour les professionnels des médias dans le pays, a annoncé mardi Ramadhan Karenga (photo), président du Conseil national de la communication (CNC).

M. Karenga s'est ainsi exprimé lors d'une cérémonie dédiée à la célébration de la Journée mondiale de la liberté de la presse commémorée le 3 mai de chaque année.

Il a souligné en effet que les lacunes existant au niveau des dispositions légales régissant les médias au Burundi, en l'occurrence celles portant sur la loi régissant la presse et la loi organique sur le CNC, n'ont permis à l'instance de régulation qu'est le CNC d'octroyer jusqu'ici, les cartes de presse aux professionnels des médias dans le pays.

Journaliste de profession et ex-ministre de l'Information sous le gouvernement du président Pierre Nkurunziza, M. Karenga n'a pas cependant pointé du doigt le genre d'innovations projetées dans un proche avenir sur les textes régissant la presse au Burundi pour que la délivrance de la carte de la presse, longtemps promise, puisse effectivement se matérialiser.

"Au Burundi, la situation actuelle rend très difficile les tâches dévolues aux policiers et aux autres acteurs publics en ce qui concerne la distinction du vrai journaliste d'un intrus à la profession journalistique", a-t-il fait remarquer.

Toutefois, M. Karenga a interpellé les forces de sécurité burundaises, de garder sans cesse à l'esprit que les journalistes, dans l'exercice de leur profession, ont droit à la sécurité de leur personne et de leur matériel.

Il a saisi l'occasion pour dévoiler qu'au quotidien, le CNC, en tant qu'organe de régulation des médias, est confronté à d'immenses défis.

Sur ce, il a cité notamment la difficulté de réguler les médias en ligne et les réseaux sociaux suite au manque d'équipements appropriés et d'un cadre réglementaire adéquat qui exposent aux dérapages certains opérateurs de ce nouveau mode de communication.

Les médias burundais font aussi face à un "défi financier de taille", dans la mesure où la culture d'insertion publicitaire reste encore à l'état embryonnaire particulièrement au niveau de la presse écrite, avec entre autres comme impact négatif, la modicité des titres de journaux écrits dans le paysage médiatique burundais, a-t-il insisté.

Car, a-t-il renchéri, en dépit de l'existence d'un fonds public destiné à assister les organes de presse et de communication, les ressources financières disponibles issues des dotations étatiques restent encore insuffisantes, alors que les appuis des bailleurs de fonds traditionnels ne se sont pas encore matérialisés sur le terrain médiatique du pays. 


 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher