topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
La Chine promet de continuer à aider le Burundi "sans contrepartie" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Cooperation

@rib News, 11/05/2017 – Source AFP

La Chine va continuer à aider "sans contrepartie" le Burundi, pays en crise depuis deux ans, a annoncé jeudi à la presse le vice-président chinois Li Yuanchao, en visite officielle à Bujumbura.

"Nous allons continuer à fournir des aides, aussi bien alimentaires que budgétaires, au Burundi, sans contrepartie", a déclaré le vice-président à l'issue d'un long entretien avec le président burundais Pierre Nkurunziza (photo). M. Li n'a pas précisé le montant de ces aides.

"Depuis toujours, la Chine soutient les efforts de tous les pays, notamment en voie de développement ou africains, comme le Burundi, pour défendre leur souveraineté nationale et lutter contre toute ingérence extérieure", a ajouté M. Li, dont les déclarations étaient traduites.

La Chine va continuer à appuyer le Burundi dans des projets tels que des centrales hydro-électriques et d'autres projets de développement et va augmenter le nombre de bourses et stages pour les étudiants burundais, a-t-il indiqué.

Le Burundi traverse depuis fin avril 2015 une grave crise politique née de la volonté du président Nkurunziza de briguer un troisième mandat controversé, qu'il a obtenu en juillet de la même année lors d'une élection boycottée par l'opposition. La crise a déjà fait entre 500 et 2.000 morts selon les sources (ONU ou ONG) et poussé plus de 400.000 Burundais à l'exil.

Le Burundi est désormais classé parmi les trois pays les plus pauvres du monde. Il traverse aussi une crise socio-économique caractérisée par un manque criant de devises, une sévère pénurie d'essence, une épidémie de paludisme ou encore une grave pénurie alimentaire.

L'UE et ses principaux États membres, de loin les premiers bailleurs de fonds du Burundi, ont pris depuis mars 2016 des sanctions contre le gouvernement burundais, accusé de graves violations des droits de l'homme et de refuser de négocier une sortie de crise avec son opposition en exil.

"La Chine n'a jamais faibli dans sa défense du Burundi et de ses intérêts, de même que le Burundi a aussi défendu les positions légitimes de ce pays dans les instances internationales", s'était auparavant félicité le ministre burundais des Relations extérieures Alain-Aimé Nyamitwe.

Le ministre a qualifié la visite d'"historique", précisant que M. Li était le plus haut dignitaire chinois jamais reçu à Bujumbura depuis l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays en 1963.

Les États-Unis et l'Union européenne (UE) ont pris des sanctions ciblées contre des responsables du régime burundais, au contraire de l'ONU, confrontée aux réticences de la Chine et de la Russie.

"Si le président Nkurunziza a tenu, c'est en grande partie grâce au soutien indéfectible de la Chine et de la Russie au Conseil de sécurité" de l'ONU, a expliqué à l'AFP un haut cadre burundais, sous couvert d'anonymat.


 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher