topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : les raisons de la visite du vice-président chinois Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Diplomatie

Jeune Afrique, 12 mai 2017

Burundi : 5 choses à savoir sur la visite de Li Yuanchao, vice-président chinois

Le vice-président chinois Li Yuanchao est en visite officielle pour trois jours au Burundi, depuis mercredi 10 mai. Comment est-il reçu, et pourquoi ?

Une visite économique

Pour Pékin, la présence de Li Yuanchao au Burundi n’aurait qu’une visée : « Mettre en œuvre les consensus importants dégagés entre les deux chefs d’État [chinois et burundais] et les acquis du Forum sur la Coopération sino-africaine tenu en décembre 2015 à Johannesburg », précise le communiqué de presse de l’ambassade de Chine au Burundi.

Le vice-président chinois a d’ailleurs atterri à Bujumbura après un passage au Sénégal, où les résultats du sommet de Johannesburg ont été au cœur de ses échanges avec le président Macky Sall, d’après la presse chinoise.

Un signal politique

Pour Bujumbura, en revanche, la visite du numéro deux chinois est avant tout politique, et constitue une preuve que le Burundi est en paix. « Les autorités de ce rang ne peuvent pas se déplacer dans un pays en insécurité », avance déjà le ministre des Affaires étrangères, Alain Aimé Nyamitwe, rappelant de surcroît que ce déplacement est sur le plan économique un message envoyé au monde entier : « C’est une preuve que l’on peut investir au Burundi. » Le ministre en profite pour épingler « les partenaires du Burundi qui ont décidé unilatéralement d’arrêter leur coopération, contrairement à la Chine ».

Deux pays « amis » ?

À couteaux tirés avec l’ensemble de la communauté internationale après la décision controversée de Pierre  Nkurunziza de se représenter pour un troisième mandat et la crise qui s’en est suivie, le régime de Bujumbura se réjouit d’accueillir un vice-président de la deuxième puissance économique mondiale, « un pays ami » selon les mots des autorités burundaises.

Il faut noter que depuis deux ans, les personnalités du monde entier se succèdent à Bujumbura, mais souvent pour tenter de  dissuader le chef de l’Etat de se présenter aux élections − tel Sepp Blatter en 2015, alors qu’il était président de la Fifa − ou pour exiger un dialogue entre le régime et ses opposants. À l’image de Ban Ki Moon en février 2016, à l’époque Secrétaire général des Nations Unies.

« La paix règne sur le territoire »

Certains diront que la visite de Li Yuanchao tombe à point nommé, d’autres que le moment est mal choisi. C’est selon.

De fait le vice-président chinois est au Burundi moins d’une semaine après la célébration de « la journée de l’Europe » à Bujumbura où l’ambassadeur de l’Union Européenne a tenu à rappeler que « la situation au Burundi ne s’était pas encore normalisée depuis les événements en 2015, et que la sécurité qui est revenue restait superficielle et fragile ».

Des mots qui n’ont pas plu aux autorités du pays, présentes pendant les festivités. Le ministre burundais des Affaires étrangères a vite réaffirmé que la paix régnait sur tout le territoire national.

Des marchés pour la Chine

Multiplication des rendez-vous diplomatiques avec la Chine et la Russie, tournées dans le monde arabe et en Amérique latine,  le pouvoir de Pierre Nkurunziza semble s’être fait de nouveaux « amis », durant ces deux dernières années.

« La Chine est en train de construire le nouveau palais présidentiel. Elle vient de donner 5 000 tonnes de riz pour faire face à la famine. C’est elle qui construit  des écoles et des barrages au Burundi maintenant », commente-t-on au sein du parti au pouvoir, le Cndd-Fdd.

Une opération séduction qui ne fait pas trembler pour autant l’Europe : « Ce n’est pas la Chine ou la Russie qui financeront l’éducation, la santé ou les forces de défense et de sécurité. On ne peut pas comparer ce que ces pays donnent par rapport à l’appui de l’Union Européenne », réagit de son côté un diplomate européen, qui a longtemps travaillé au Burundi.

Par Armel Gilbert Bukeyeneza


 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher