topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Le Burundi participera au Forum Economique International de Saint Petersburg Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Economie

@rib News, 29/05/2017 - Source Xinhua

Le deuxième vice-président du Burundi, Joseph Butore (photo), a quitté lundi Bujumbura à la tête d'une délégation à destination de la Russie, où ils vont participer au Forum Economique International qui se tiendra du 1er au 3 juin à Saint Petersburg sous le thème "en quête d'un nouvel équilibre dans l'économie mondiale".

"C'est un Forum qui se tient chaque année et ça sera une occasion de négocier des partenariats de collaboration, des mémorandums d'entente et autres (...). Pour le deuxième vice-président de la République et sa délégation, c'est une bonne occasion pour renforcer les acquis", a indiqué à la presse Isidore Ntirampeba, porte-parole du deuxième vice-président de la République.

Le Burundi y participe pour la deuxième fois depuis sa participation à la 20ème édition en 2016, mais les acquis à renforcer sont là comme le dit M. Ntirampeba.

Au cours de sa participation au Forum de 2016, le Burundi a pu tirer beaucoup d'intérêts, a indiqué le porte-parole, évoquant entre autres le partenariat de correspondance qui s'est établi entre la Banque de la République du Burundi et la Gaz Prom Banque de Russie pour faciliter les échanges commerciaux et économique entre les opérateurs des deux pays.

Le Burundi s'attend aussi, a encore expliqué M. Ntirabampa, à ce que ce partenariat de correspondance entre la Gaz Prom Banque et la Banque de la République du Burundi s'étende à certaines banques commerciales en vue de faciliter davantage les échanges commerciaux entre les opérateurs économiques des deux pays.

Un autre acquis non moins important que le Burundi cherchera à renforcer au cours de cette 21ème session du Forum de Saint Petersburg est le centre de promotion et de vente du café et du thé burundais à Moscou.

Il y a aussi un acquis en rapport avec la signature d'un accord de coopération économique entre le Burundi et la République Autonome de Moldavie lors de la 20ème session de 2016.

Isidore Ntirampeba est revenu sur un des aspects de cet accord, à savoir une filiale d'une industrie moldave qui va bientôt ouvrir ses portes au Burundi pour investir dans la production des ampoules électriques et autres verres.

La Russie est devenue un partenaire de taille du Burundi, ensemble avec la Chine, après que l'Union Européenne ait pris la décision de ne plus accorder de soutien financier direct au gouvernement du Burundi.

Les deux pays sont la principale cible du café burundais à la recherche d'un bon prix, comme l'a dit lundi Jean De Dieu Mutabazi, directeur général d'l'ARFIC (Autorité de Régulation de la Filière Café).

Il s'expliquait par rapport à l'instabilité dans lequel le pays a plongé, entraînant la baisse de compétitivité du café burundais dans la sous-région.

"Nos voisins du nord ont eu un grand pas dans le sens du marketing du café. Ils ont pu pénétrer certains marchés niches à l'extérieur. Aujourd'hui, comme nous sommes en train de retrouver la stabilité, nous sommes en train d'essayer de les rattraper sur les bons marchés du café mais également de pénétrer d'autres marchés comme le marché russe ou bien le marché chinois pour essayer d'avoir un bon prix", a déclaré M. Mutabazi. 


 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher