topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Le Burundi a perdu six casques bleus en République centrafricaine Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

@rib News, 31/05/2017 – Source Xinhua

Le Burundi a perdu six casques bleus dans le cadre de sa participation à la MINUSCA (Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en République Centrafricaine) depuis 2014, a révélé mercredi à Bujumbura le colonel Gaspard Baratuza, porte-parole du ministère de la Défense Nationale et des Anciens Combattants (MDNAC). [Photo : Un soldat burundais de la MINUSCA en patrouille à Bangui.]

Depuis 2014 à ce jour, le Burundi "répond présent" dans la MINUSCA avec un effectif d'un bataillon de 850 casques bleus, a-t-il expliqué dans un point de presse tenu dans la cadre de la commémoration de la Journée Internationale des casques bleus de l'ONU normalement célébrée le 29 mai de chaque année.

Pour cette année 2017, les bureaux de l'ONU à travers le monde, ainsi que les Etats membres, organisent des manifestations à la mémoire des casques bleus "tombés pour la paix", avec un thème central libellé ainsi : "Investir dans la paix à travers le monde".

"En dépit de la force mondiale de l'ONU qui prend toutes les mesures nécessaires pour protéger les hommes et les femmes déployés sous son drapeau particulièrement en cas d'escalade de la violence dans un pays nécessiteux ; la protection de ces casques bleus n'est jamais là à cent pour cent, car des incidents ne peuvent pas manquer", a indiqué l'officier burundais.

Le colonel Baratuza a ajouté que depuis 2007, le Burundi participe "activement" dans la Mission de Maintien de la Paix de l'Union Africaine en Somalie (AMISOM) pour le retour à la paix dans ce pays avec un effectif "très important" de plus de 5.000 soldats de maintien de la paix.

"La participation du Burundi dans les missions de maintien de la paix dans le monde apporte des résultats positifs au niveau des pays contributeurs des troupes et à l'échelle internationale par acquisition de l'expérience en travaillant en synergie et efficacité, avec les autres pays du monde", a souligné l'officier supérieur burundais.

Le MDNAC, a insisté le colonel Baratuza, se félicite de constater que "la bravoure et la discipline" de ses militaires déployés dans les missions de maintien de la paix sur les points "chauds" du monde, leur aient valu une appréciation positive de leurs prestations.

A ce jour, les opérations de maintien des Nations Unies reçoivent actuellement des contributions en contingents militaires et policiers de 124 Etats.

Depuis 1948, 3.500 casques bleus, dont 117 hommes et femmes en 2016, ont déjà perdu la vie en servant sous le drapeau des Nations Unies. 


 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher