topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

M. Frédéric Nahimana est le nouveau Ministre de la Communication et des Médias. Il a été nommé par le décret présidentiel N¤ 100/136 du 14 septembre 2018. [@rib News, 18/09/2018] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Bujumbura promet de publier des documents impliquant l'Union Européenne Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Diplomatie

@rib News, 10/06/2017 – Source Xinhua

Le Burundi promet de rendre publics des documents impliquant l'UE dans la déstabilisation du pays

Après la découverte d'un document faisant foi des financements de l'Union Européenne aux instigateurs dans la tentative de renverser les institutions du pays, le gouvernement du Burundi a affirmé que d'autres documents sur l'implication de l'UE dans la déstabilisation du pays continueraient d'apparaître.

Selon Philippe Nzobonariba, secrétaire général et porte-parole du gouvernement, c'est le ministre burundais des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale, Allain Aimé Nyamitwe, qui a donné cette information au cours d'une réunion du dernier Conseil des Ministres tenue à la fin de la semaine écoulée.

"Le ministre a indiqué que d'autres documents impliquant l'UE dans la déstabilisation du Burundi continuent d'apparaître au fur et à mesure que les jours avancent", a indiqué Philippe Nzobonariba vendredi, dans une déclaration sanctionnant le Conseil des ministres qui était dirigé par le chef de l'Etat Pierre Nkurunziza.

M. Nyamitwe présentait au cours de ce Conseil le compte rendu d'un entretien qu'il a eu avec le représentant de l'UE au Burundi sur la récente découverte des documents impliquant cette dernière dans le financement des instigateurs dans la tentative de renversement des institutions républicaines en mai 2015 et des violences que le Burundi a connues depuis cette période.

Le Conseil des Ministres a été informé que l'UE reconnait l'"authenticité" des documents, mais le représentant européen a indiqué que les financements s'inscrivaient dans le cadre des défenseurs des droits humains", a laissé entendre M. Nzobonariba dans la déclaration.

Des divergences profondes subsistent entre l'UE et le gouvernement sur la perception et la notion de défenseurs des droits humains, le champ d'application, les critères sur le choix des bénéficiaires et des non bénéficiaires du financement destiné à la société civile enregistrée au Burundi, selon le porte-parole.

Depuis que l'UE a suspendu le soutien direct au gouvernement du Burundi sur fond de l'article 96 de l'Accord de Cotonou et qu'elle a orienté ses aides directement à la population et surtout aux défenseurs des droits humains comme elle l'a laissé entendre dans sa défense après avoir été accusée de financer les détracteurs des institutions, le climat des relations entre l'UE et le gouvernement n'est plus au bon fixe.

L'Accord de Cotonou a été signé en 2000 pour une durée de 20 ans entre l'Union Européenne et les pays ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique). Dans cet Accord, les parties prenantes reconnaissent que les droits de l'homme, les principes démocratiques et l'Etat de droit sont des composantes essentielles de leur partenariat. Elles s'engagent aussi à les promouvoir et à les protéger à travers un dialogue politique.

Pour le cas du Burundi, une procédure de consultation a été lancée le 26 octobre 2015 et s'est clôturée le 8 décembre de la même année.

Le président ougandais et médiateur dans la crise burundaise, Yoweri Museveni et celui de la Tanzanie John Magufuli, ont plaidé pour la levée des sanctions européennes contre le Burundi lors du dernier sommet des chefs d'Etat de la Communauté Est Africaine à Dar-Es-Salam en Tanzanie du 20 mai 2017.

 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher