topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
La réinhumation du roi Mwambutsa IV en Suisse a bien failli être renvoyée Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Société

Tribune de Genève, 29.06.2017

La cérémonie pour le roi du Burundi est maintenue

Réinhumation - La famille du monarque a saisi la justice civile pour renvoyer la réinhumation de Mwambutsa IV. En vain.

La réinhumation du roi du Burundi Mwambutsa IV au cimetière de Meyrin a bien failli être renvoyée. Selon nos renseignements, sa famille, notamment sa fille, la princesse Rosa-Paula Irbagiza, a saisi mardi la justice civile genevoise pour demander au plus vite l’annulation de l’événement funéraire.

Et pour cause, la fille du roi tient elle aussi à organiser cette cérémonie qu’elle juge trop précipitée et exclusive. Mercredi après-midi, le Tribunal de première instance a rejeté cette requête urgente.

La cérémonie et l’inhumation auront donc bien lieu demain après cinq ans de bras de fer entre la nièce du monarque, vivant à Paris, et sa famille, dont sa fille, soutenue par le Burundi. Débouté ce printemps en dernière instance par le Tribunal fédéral, le pays africain a dû renoncer à rapatrier les restes du roi et respecter la volonté du défunt d’être enterré dans le canton.

Mardi, la princesse Rosa-Paula Irbagiza, dernière fille survivante du roi, a fait savoir en début de semaine via un blog burundais «qu’il fallait du temps» pour organiser une telle cérémonie à Genève. Notamment pour permettre aux membres de la famille, établis dans plusieurs pays, de participer à l’événement funéraire. Elle a donc demandé instamment à la nièce du roi de «s’abstenir d’organiser dans la précipitation» une telle cérémonie. Une requête écartée par l’intéressée et la justice genevoise.

Avocat de l’entreprise de pompes funèbres chargée de la cérémonie, Me Thomas Barth réagit: «L’entreprise a été informée du dépôt de cette requête visant à suspendre l’inhumation, puis de son rejet, parfaitement logique eu égard à l’arrêt rendu récemment par le Tribunal fédéral. Le programme prévu est bien entendu maintenu.» Dans ses observations à la justice hier, Me Andrea Rusca, avocat de la nièce du roi, estime «qu’il faut séparer l’inhumation, qui vise à cesser l’atteinte qui est portée à la mémoire du roi et à la personnalité de ma cliente, des éventuelles cérémonies organisées par les uns ou les autres et qui peuvent avoir lieu avant, après ou pendant cette inhumation. Les funérailles du roi ont eu lieu il y a quarante ans. Rien n’empêche les membres de sa famille de venir se recueillir sur la tombe et d’organiser, à un tout autre moment, la cérémonie de leur choix.»

Durant les cinq ans de bataille juridique, la fille du roi voulait rapatrier les restes de son père au pays. Afin, dit-elle, de créer un processus d’unité et de réconciliation nationale. Un argument qui n’a jamais convaincu les juges.

(TDG)

 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher