topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Tanzanie : une députée d'opposition arrêtée pour insulte présumée au président Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

@rib News, 06/07/2017 – Source AFP

Une députée tanzanienne d'opposition a été arrêtée à son domicile à Dar es Salaam et devrait comparaître jeudi pour répondre d'allégations d'insulte contre le chef de l'Etat John Magufuli, a-t-on appris mercredi auprès de son parti.

Les propos exacts pour lesquels est poursuivie la députée Halima Mdee (photo), 39 ans, réputée pour son franc-parler, ne sont pas connus.

Lundi, celle qui est également présidente de l'Union des femmes du Chadema, le principal parti de l'opposition, avait critiqué la position du président Magufuli selon laquelle les écolières tombant enceintes ne doivent pas être autorisées à poursuivre leur scolarité dans les écoles publiques. S'exprimant lors d'une conférence de presse, elle a qualifié le président tanzanien de "problème".

"Elle a été arrêtée hier (mardi), on l'accuse d'insulte contre le président Magufuli", a déclaré à l'AFP Said Kubenea, un autre député du Chadema. "Elle n'a pas encore été présentée devant un juge, ça devrait être fait demain (jeudi)".

"Tout cela fait partie d'une campagne qui ne vise qu'à faire taire toute critique", a ajouté M. Kubenea, qui est par ailleurs propriétaire d'un groupe de presse critique envers le pouvoir.

Le président John Magufuli avait été vertement critiqué fin juin par des organisations de défense des droits des femmes pour sa prise de position concernant les écolières tombant enceintes. Ces organisations avaient qualifié ses propos de "répugnants" et "inacceptables".

Mardi, alors qu'il inaugurait un projet hydraulique à Sengerema (nord), M. Magufuli a réitéré cette position, promettant de licencier tout responsable d'une école publique qui admettrait dans son établissement des adolescentes ayant déjà été mères.

La députée Halima Mdee est suspendue depuis juin de participation aux débats à l'Assemblée nationale, après une session parlementaire particulièrement animée lors de laquelle plusieurs députés de l'opposition ont été sortis de force de l'hémicycle sur demande du président de l'Assemblée Job Ndugai. Certains d'entre eux lui avaient alors suggéré ironiquement de réviser la Constitution pour que le pays revienne au monopartisme.

Le Chadema a attaqué en justice cette mesure de suspension d'une durée de six mois, qui vise également une autre députée du parti.

Surnommé "tingatinga" - "bulldozer" en swahili - le président Magufuli a marqué les esprits depuis sa prise de fonctions fin 2015 en se montrant inflexible dans la lutte contre la corruption. Mais son style peu consensuel et même abrupt lui vaut d'être désormais qualifié d'autocrate et de populiste par ses détracteurs alors que la liberté d'expression est de plus en plus réduite dans le pays.

 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher