topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


ALERTE - MUGABE "ENTRE LES MAINS" DE L'ARMÉE : Des officiers de l'armée du Zimbabwe ont annoncé être intervenus dans la nuit de mardi à mercredi pour éliminer des "criminels" proches du président Robert Mugabe mais ont démenti toute tentative de coup d'Etat. [BBC Afrique, 15 novembre 2017] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : un activiste des droits de l'Homme placé en détention Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Droits de l'Homme

@rib News, 14/07/2017 – Source AFP

Un activiste de la société civile au Burundi, arrêté jeudi par le très redouté Service national de renseignement (SNR), est "détenu" dans ses cachots "pour atteinte à la sûreté de l'état", a-t-on appris de source policière vendredi.

Germain Rukuki, qui travaille dans le milieu associatif depuis des années, a été arrêté jeudi matin dans le quartier de Ngagara (nord de Bujumbura) à la suite d'une vaste opération policière, selon des témoins assurant que "des dizaines de policiers avaient ceinturé" le quartier dès l'aube.

"Germain Rukuki a été arrêté chez lui à Ngagara, il est détenu au SNR pour atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat", a annoncé dans un tweet le porte-parole de la police, Pierre Nkurikiye, sans donner plus de précisions.

"Nous dénonçons l'arrestation de cet activiste des droits de l'Homme par la police présidentielle du SNR qui se comporte comme un Etat dans l'Etat", a dénoncé vendredi à l'AFP Me Armel Niyongere, l'une des principales figures de la société civile burundaise en exil et premier à donner l'alerte sur cette arrestation.

M. Rukuki est le responsable financier de l'Association des juristes catholiques du Burundi (AJCB), l'une des rares ONG indépendantes à avoir encore pignon sur rue. Une dizaine d'autres ont été interdites ou suspendues et des dizaines de leurs membres contraints à l'exil depuis le début de la crise politique actuelle.

Celle-ci, qui a fait entre 500 et 2.000 morts selon les sources (ONU et ONG), avait été déclenchée en avril 2015 par la décision controversée du président Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat, qu'il avait obtenu en juillet de la même année lors d'un scrutin boycotté par l'opposition.

Depuis, le SNR, qui répond directement du président Nkurunziza, est présenté par l'ONU ainsi que des ONG locales et internationales comme le véritable bras armé de la répression et est accusé de très nombreux cas d'exécutions extrajudiciaires, de torture et de disparitions forcées.

"C'est l'intimidation et la persécution des organisations indépendantes encore actives sur le terrain qui se poursuit. Il y a trois autres membres d'une autre organisation (PARCEM, une ONG qui lutte pour la bonne gouvernance, ndlr) qui croupissent en prison depuis près d'un mois pour le même motif", a dénoncé Me Niyongere.

Au Burundi, la grande majorité des quelque 9.600 détenus dans les maisons d'arrêt fin juin étaient membres ou sympathisants de l'opposition accusés d'atteinte à la sûreté de l'Etat, selon l'une des principales organisations locales des droits de l'Homme, Aprodeh, dont les principaux responsables ont également fui en exil.

 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher