topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Nouvelles locales du mardi 23 mars 2010 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Nouvelles locales

@rib News, 23/03/2010

Justice.

- Le procès des militaires accusés de vouloir déstabiliser les institutions de la République a repris à Bujumbura aujourd’hui. Le Lt. Col. Pierre Claver Nizigiyimana, un des magistrats dans cette affaire a été récusé pour avoir des liens parentaux avec l’un des accusés dans cette affaire du nom de Jules Bimazubute, qui est en même temps témoin de la partie publique. Jules Bimazubute, qui avait lui-même avoué avoir été la pièce maîtresse dans ce dossier, a depuis été relâché par la pouvoir et se trouve dans un endroit inconnu. La défense qui avait demandé la récusation du juge se dit satisfait par cette mesure. L’un des accusés du nom de Saidi Ntahiraja a demandé au Tribunal de ne pas prendre en considération des propos qu’il avait dit lors des enquêtes car, affirme-t-il, le directeur adjoint de la police lui a demandé d’accuser certains politiciens burundais dans le but de les impliquer dans ce montage. (Isanganiro)

Droits de l’enfant.

- 18 mineurs sont détenus dans la prison de Ruyigi à l’Est du Burundi. Ces enfants ont entre 15 et 18 ans et affirment que les conditions de détention ne sont pas du tout bonnes car ils n’ont même pas quoi manger, d’autres n’ont pas le droit d’aller à l’école. Il ya aussi des nourrissons qui sont dans cette prison suite à l’arrestation de leurs parents. Le directeur adjoint de cette prison de Ruyigi, Alexis Nduwayo confirme que ces mineurs sont dans des conditions très difficiles. (Isanganiro)

Sécurité

- Une personne du nom d’Antoine Gahungu a été arrêtée par la police de Ndava à Mwaro au centre du pays. Cette personne était en possession d’un champ de chanvre d’environs 30 m sur 15 avec plus de 350 plants de chanvre. Cette personne est gardée par la police et les enquêtes semblent avoir commencé.  Selon le commissaire de la police dans cette partie du pays, les habitants de Mwaro se sont lancés ces derniers jours dans le commerce du chanvre. Il dit que la police s’est levée pour en finir une fois pour toutes avec cette situation qui peut causer de l’insécurité. Cependant, il reconnaît que certaines personnes cultivent le chanvre pour des raisons de se procurer de l’argent sans pour autant être des fumeurs. C’est le cas de cette personne arrêtée par la police, dont la femme affirme qu’il n’était pas fumeur de chanvre. (Isanganiro/Bonesha/Rpa)

Société

- Une fille de 17 ans a mis au monde un enfant à Bisoro à Mwaro et l’a égorgé puis jeté dans la rivière Mushwabure des environs. Selon des sources sur place, cette fille a déjà été arrêtée et se trouve néanmoins à l’hôpital pour y être soignée. La police attend sa convalescence pour jugement. (Bonesha/Rpa)

- Une femme a laissé son enfant à l’hôpital militaire de Kamenge hier midi. Cette femme dont les conditions de vie n’étaient pas bonnes suite à la tension entre elle et son mari a quitté l’hôpital pour une destination inconnue en laissant son enfant sur le lit de l’hôpital. Selon deux femmes qui ont récupéré cet enfant âgé de moins d’un an, il n’a pas de lait pour survivre. Ces femmes demandent que sa mère vienne le récupérer. Des sources proches de cet hôpital disent que cette femme serait native de Gatunguru et elle aurait appelée le matin pour dire qu’elle est gravement malade sans pour autant dire où elle se trouver actuellement. (Rpa)

Santé

- A la veille de la célébration de la journée mondiale de lutte contre la tuberculose, le directeur chargé de la lutte contre cette maladie au Burundi, le Dr. Donatien Nkurunziza, dit que plus de 7000 personnes attrapent cette maladie chaque année au Burundi. Selon le chef du programme de lutte contre la tuberculose, les causes de la montée de ces effectifs est souvent le manque d’une bonne alimentation pour la plupart de la population burundaise qui vit dans des conditions tellement difficiles de pauvreté. Une autre raison majeur qui est à l’origine de cette augmentation est le nombre important des séropositifs qui sont souvent victime de cette maladie. Une autre catégorie de personnes qui sont souvent victime de cette maladie sont les fumeurs ainsi que les ivrognes. Notons que la journée mondiale de lutte contre la tuberculose sera célébrée mercredi 24 mars 2010 en commune de Rutegama à Mwaro au centre du pays. (Isanganiro)

Economie

- La présidence de la République semble vouloir prendre en main la question de la Sosumo qui est ces derniers jours à la Une de l’actualité nationale. Selon des sources proches de la présidence, une commission vient d’être mise sur pied pour étudier la question de la santé financière de cette entreprise étatique du sud-est du pays. Rappelons que des divergences entre la ministre du Commerce Euphasie Bigirimana et le 2ème Vice-président de la République Gabriel Ntisezerana, ont été mises au grand jour concernant cette entreprise. Quant la ministre affirme que la santé de cette entreprise est mauvaise, le 2ème Vice Président quant à lui dit que la Sosumo se porte bien financièrement. (Rpa)

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher