topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : un soldat tué par ses compagnons d'arme dans des circonstances floues Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

RFI, 29-07-2017

Il y a 10 jours, un soldat de l'armée burundaise était enlevé dans des marais infestés de rebelles au nord de Bujumbura, puis retrouvé le lendemain par l'armée dépouillé de ses armes et de son uniforme.

Ce soldat issu des ex-FAB, l'ancienne armée dominée par les Tutsis est alors accusé d'avoir pactisé avec les rebelles. Il est ligoté sur les ordres de ses chefs, torturé pendant des heures avant d'être tué dans des circonstances très troubles.

Sa famille a finalement eu l'autorisation de l'enterrer vendredi 28 juillet, 10 jours après son exécution, selon des témoins. Les défenseurs des droits de l'homme dénoncent eux un nouveau cas d'exécution extrajudiciaire qui touche une armée burundaise divisée par la crise que traverse ce pays depuis plus de deux ans.

La famille avait appris la mort du caporal-chef Etienne Nzosaba par un coup de fil, une voix qui leur disait d'aller chercher son corps dans l’une des morgues de Bujumbura.

Mais les choses se compliquent une fois sur place. L'armée va leur refuser pendant 10 jours le droit d'enterrer leur mort, sans aucune explication.

Aucune explication non plus ne leur est fournie sur les circonstances de sa mort. Et il y a deux jours, un autre coup de fil leur dit qu'ils pouvaient maintenant l'enterrer, là aussi sans aucune explication.

Mais entretemps, des collègues qui se disent révoltés par sa mort commencent à parler. Le jeune soldat aurait été exécuté à bout portant, deux balles, dont l'une en plein cœur, alors qu'il était couché par terre.

Aucun officiel n'a voulu s'exprimer jusqu'ici, mais un haut gradé assure que le soldat aurait été tué lors d'une tentative d'évasion, selon les explications fournies par son commandant de camp. Il reconnaît qu'aucune enquête n'a été ouverte pour le moment, malgré les demandes répétées de la famille. « Le chef de la Force terrestre a demandé un rapport écrit de cet incident », dit-il.

Pacifique Nininahazwe, l'une des figures de la société civile burundaise en exil, rappelle qu'il y a au moins quatre cas de soldats ex-FAB exécutés dans les mêmes circonstances, dont un décapité dans la province Muyinga, en janvier de cette année, en toute impunité.

D'autres croupissent en prison sans aucun jugement, alors que des centaines ont choisi le chemin de l'exil pour échapper à une purge qui les visait. Ce que le pouvoir et l'armée burundaise ont toujours nié.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher