topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Les Burundaises exigent le droit à la succession Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Société

PANA, 31/07/2008

Bujumbura, Burundi - Le droit à la succession a été la principale revendication des Burundaises à l'occasion de la célébration, jeudi, de la Journée panafricaine de la femme.

Une loi dans ce sens se fait toujours attendre et rien n'indique pour le moment qu'elle verra le jour dans un proche avenir, a déploré, à l'occasion, la présidente de l'Association burundaise des femmes juristes, Me Béatrice Nyamoya.

L'infatigable activiste des droits de la femme a animé une conférence de presse pour déclarer en substance qu'il est "incontestable que les graves violations des droits de la femme sont justifiables par le poids de la tradition et la crainte souvent évoquée des conséquences néfastes que la promulgation d'une loi sur les successions, les régimes matrimoniaux et les libéralités aurait sur l'équilibre de la société burundaise".

"Notre pays doit être conséquent avec lui-même. Il ne doit pas affirmer, à travers la Constitution, que tous les citoyens sont égaux devant la loi, qu'il leur assure une protection équitable et perpétuer à la fois des pratiques discriminatoires à l'endroit des femmes", a-t-elle dénoncé, s'insurgeant contre le vide juridique existant dans le domaine de l'héritage.

"L'Association des femmes juristes du Burundi rappelle le devoir sacré qu'a le gouvernement de s'investir dans la promulgation d'une loi sur les successions, les régimes matrimoniaux et les libéralités et adopter des mesures concrètes en vue de sa mise en oeuvre efficace pour améliorer les conditions de la femme, surtout celle du monde rural qui en souffre le plus", a conclu la conférencière.

Selon la coutume burundaise, la fille n'hérite pas de ses parents et la fille devenue femme est également dans une position très défavorable sur la liste successorale de son mari.

Les héritiers "légitimes" sont ceux qui sont unis au défunt par des liens de parenté et se succèdent dans l'ordre suivant: les enfants du défunt et leurs descendants masculins, le père et la mère du défunt, les frères du défunt et leurs descendants mâles, les oncles paternels du défunt et les descendants mâles, une fille, une sœur, une nièce, tante ou tout autre parent de la lignée paternelle.

La seconde catégorie est composée d'héritiers "irréguliers" placés en six positions successives.

Le conjoint survivant vient en première position, suivi par les filles du défunt qui sont célibataires, divorcées, veuves, mariées domiciliées chez leur père ou leur mari.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher