topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
La Tanzanie suspend l'octroi de sa citoyenneté aux réfugiés burundais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Cooperation

@rib News, 21/07/2017 – Source Xinhua

Le président tanzanien, John Magufuli, vient d'ordonner aux autorités compétentes du pays d'arrêter d'accorder la citoyenneté aux réfugiés burundais.

Le président Magufuli a signé la directive jeudi à l'issue des entretiens avec le président burundais Pierre Nkurunziza dans la ville frontalière de Ngara dans la région de Kagera, a indiqué un communiqué de la Direction de la communication présidentielle au State House.

Le président Magufuli a ordonné au ministre des Affaires intérieures du pays, Mwigulu Nchemba, de veiller à ce qu'aucun réfugié burundais n'ait la nationalité tanzanienne. Il n'a pas exliqué les raisons pour son action.

En 2014, la Tanzanie a annoncé qu'elle allait accorder la citoyenneté à 162.000 réfugiés burundais qui avaient fui leur pays depuis 1972.

Les réfugiés burundais vivaient dans trois camps dans les régions de Tabora et Katavi dans l'ouest de la Tanzanie. Jusqu'en 2007, ils étaient devenus en grande partie autonomes et contribuables. En plus de l'agriculture pour leur subsistance, les réfugiés produisent du tabac et du café destinés à l'exportation, contribuant ainsi au développement de ces régions éloignées.

M. Nchemba a informé les deux dirigeants que 5.000 Burundais sur 247.000 se trouvant dans les camps occidentaux de la Tanzanie avaient fait des demandes de rapatriment, faisant valoir que le pays était maintenant en paix.

"Nous avons été encouragés d'apprendre que certains des réfugiés burundais ont commencé à rentrer chez eux sans l'aide du Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés", a précisé le président Magufuli.

S'exprimant à la même occasion, le président Nkurunziza a appelé les réfugiés burundais vivant en Tanzanie à rentrer chez eux et à reconstruire le pays.

"Je remercie sincèrement les Tanzaniens de leur générosité en accueillant les réfugiés burundais", a affirmé M. Nkurunziza.

Le leader burundais a appelé à une plus grande coopération économique entre les deux pays, affirmant que les Tanzaniens étaient invités à faire des affaires au Burundi.

En juin de cette année, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés a confirmé que la Tanzanie abritait le plus grand nombre de réfugiés burundais.

"La Tanzanie est devenue le pays hôte de plus de 241.000 réfugiés et demandeurs d'asile du Burundi depuis le début de la violence en 2015, ce qui en fait le plus grand nombre de réfugiés burundais dans la région", a signalé le HCR dans un rapport pour marquer la Journée mondiale du réfugié.

Deux ans après le déclenchement de la violence au Burundi, les enfants représentent plus de 60% des nouveaux arrivants burundais en Tanzanie, a montré le rapport.

"Un nombre important de nouveaux arrivés continuent à fuir vers le pays, avec 44.487 arrivés enregistrés au cours des cinq premiers mois de 2017", a-t-il précisé.

La Tanzanie abrite actuellement plus de 315.000 réfugiés et demandeurs d'asile, venus principalement du Burundi et de la République démocratique du Congo. Ils sont hébergés dans trois camps de réfugiés à Nyarugusu, à Nduta et à Mtendeli, qui font face à de fortes pressions. 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher