topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Réception d'adieu en son honneur de l'ambassadeur de Chine au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Diplomatie

@rib News, 18/08/2017 – Source Xinhua

Burundi : l'ambassadeur Zhuo salue le développement croissant des relations sino-burundaises à la veille de la fin de son mandat

L'ambassadeur de Chine au Burundi, Zhuo Ruisheng (photo), a salué jeudi soir à Bujumbura le développement croissant des relations sino-burundaises à la veille de la fin de son mandat diplomatique prévue le 20 août dans la capitale burundaise.

M. Zhuo s'est exprimé au cours d'une réception d'adieu en son honneur, à laquelle ont participé des autorités burundaises, membres du corps diplomatique et représentants de la diaspora chinoise.

Il s'est réjoui que les relations sino-burundaises n'ont pas cessé de se développer dans le domaine politique par des échanges de visite de haut niveau.

Pour exemple, il a rappelé la visite officielle au Burundi en mai dernier du vice-président chinois, Li Yuanchao, et celle effectuée en mars dernier en Chine par le ministre burundais des Relations extérieures et de la Coopération internationale, Alain-Aimé Nyamitwe.

Dans le cadre de la mise en œuvre du sommet de Johannesburg sur la coopération sino-africaine tenu en décembre 2015, M. Zhuo a indiqué que la Chine est en train d'appuyer beaucoup de projets au Burundi.

Sur ce, il a cité notamment la construction du Palais présidentiel qui touchera à sa fin d'ici quatre mois, le chantier de la centrale hydroélectrique de Ruzibazi, la télévision numérique, Internet à haut débit, le centre agricole pilote dont l'inauguration est attendue en décembre prochain, l'augmentation du nombre de bourses d'études universitaires et de formation de courte durée en Chine, la réalisation de la statue de bronze du héros de l'indépendance burundaise, le prince Louis Rwagasore, ainsi que l'opération "marche vers la lumière" ayant permis à beaucoup de patients burundais souffrant de cataracte de recouvrer la vue.

Dans le cadre de l'aide humanitaire d'urgence et de sécurité alimentaire, M. Zhuo a rappelé qu'en 2016, la Chine a offert au Burundi 5.262 tonnes de riz étuvé, et que pour l'année en cours, le gouvernement chinois s'apprête à livrer une même quantité de riz au gouvernement burundais, dont un premier lot est attendu dans trois semaines à Bujumbura.

Il a annoncé également que pour aider le Burundi à augmenter la production du riz, des experts chinois ont déjà réussi, sur les champs d'essai, à "élevéer la production du riz dans des proportions trois fois plus élevées" que la moyenne locale.

Dans le cadre de la coopération culturelle entre les deux pays, le diplomate chinois a annoncé l'arrivée en octobre prochain à Bujumbura d'un groupe d'artistes chinois de la minorité ethnique mongole.

Treizième ambassadeur de Chine au Burundi, M. Zhou a "mis ses premiers pas sur le sol burundais" le 4 mars 2015.

Il a annoncé aussi que son successeur dans la fonction d'ambassadeur de Chine au Burundi, Li Changlin, est un "grand connaisseur et ami du Burundi", qui a déjà exercé la fonction de premier conseiller d'ambassade de Chine au Burundi au cours des années 2005-2007.

Ce nouvel ambassadeur de Chine désigné pour le Burundi est attendu à Bujumbura en septembre pour la présentation de ses lettres de créance aux plus hautes autorités burundaises au premier rang desquelles le président Pierre Nkurunziza. 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher