topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Le Burundi abritera les jeux militaires et culturels de l’EAC Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

@rib News, 21/08/2017 – Source Xinhua

Le Burundi abritera du 24 août au 6 septembre la 11ème session des jeux militaires et culturels des Etats membres de la Communauté Est-Africain/East african Community (CAE/EAC), a annoncé lundi dans un point de presse le colonel Gaspard Baratuza (photo), porte-parole du ministère burundais de la Défense Nationale et des Anciens Combattants (MDNAC).

A ce jour, l’EAC est composée de six Etats, à savoir le Kenya, la Tanzanie et l'Ouganda qui en ont été fondateurs en 2000, le Burundi et le Rwanda qui l'ont rejoint en 2007, ainsi que le Soudan du Sud dont la récente adhésion remonte à l'an 2016.

Le colonel Baratuza a indiqué que ces jeux militaires visent principalement "l'esprit de corps et la cohésion des militaires" de l’EAC à travers le sport.

En plus du pays hôte qu'est le Burundi, quatre autres pays de l’EAC, à savoir le Kenya, l'Ouganda, la Tanzanie et le Soudan du Sud, dont des équipes techniques respectives ont participé à des réunions préparatoires de cette session aux mois de février, mai et juillet dernier à Bujumbura, a-t-il précisé, prendront part à ces jeux.

Le Soudan du Sud, dont l'adhésion à l’EAC est de date récente au sein de cette communauté d'intégration régionale africaine, y prendra part avec "le statut d'observateur afin de se familiariser avec cet événement sportif d'ampleur régionale" en attendant une participation "active" au cours des jeux analogues de 2018.

"La délégation rwandaise n'est pas venue à Bujumbura pour prendre part aux préparatifs de ces jeux ; raison pour laquelle les équipes rwandaises ne sont pas comptabilisées pour la participation dans ces jeux attendus dans la capitale burundaise durant une période de deux semaines", a-t-il ajouté.

Pour leur part, au cours de la 10ème session des jeux militaires et culturels des Etats membres de l’EAC organisée à Kigali(Rwanda) en 2016, les équipes burundaises n'y ont participé.

Depuis l'éclatement de la crise électorale burundaise de 2015 déclenchée le 26 avril de cette année avec des contingents de réfugiés burundais dans les pays frontaliers du Burundi, les relations entre celui-ci et le Rwanda n'ont cessé de se dégrader ; "le gouvernement burundais accusant le gouvernement rwandais d'abriter des éléments venant le déstabiliser, ce que Kigali a toujours nié".

Le colonel Baratuza a révélé également que les disciplines sportives sélectionnées par le comité d'organisation de cette 11ème session des jeux militaires et culturels des Etats membres de l’EAC dont la prise en charge financière sera assurée par le MIDNAC, sont au nombre de cinq.

Il a cité le football masculin dont les matches se joueront au stade Prince Louis Rwagasore (SPLR), le basket masculin prévu au terrain de l'Ecole Supérieure de Commandement et d'Etat-major (ESCE) de la Force de Défense Nationale (FDN), le netball féminin prévu au terrain de l'Institut Supérieure des Cadres Militaires (ISCAM), le volleyball féminin prévu au terrain du parquet général de la république du Burundi, ainsi que le cross-country masculin et féminin dans les enceintes de l'ESCE.

Le colonel Baratuza a fait remarquer également qu'à dix ans de son intégration effective (2007-2017) dans l’EAC ; le Burundi va abriter pour une 2ème fois ces jeux militaires et culturels de cette communauté régionale, qui seront organisés "sur les traces du succès de ceux organisés pour la 1ère fois en 2011". 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher