topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Les populations continuent de fuir les sévices au Burundi, selon l'IRRI Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Droits de l'Homme

@rib News, 24/08/2017 – Source AFP

Les Burundais continuent de fuir leur pays en raison des sévices infligés par les Imbonerakure, la ligue des jeunes du parti au pouvoir que l'ONU qualifie de milice, bien que Bujumbura insiste que plusieurs regagnent le pays.

Selon le rapport de l'Initiative internationale pour les droits des réfugiés (International Refugee Rights Initiative - IRRI), les meurtres et les disparitions forcées de ceux qui ne seraient pas en faveur du régime continuent à être perpétrés par les Imbonerakure ("ceux qui voient de loin" en kirundi).

Des témoignages de Burundais arrivés en Ouganda entre mars et juin 2017 remettent en question les affirmations du gouvernement burundais, qui demande aux réfugiés de "regagner la patrie car la paix et la sécurité ont été retrouvés sur l'ensemble du territoire", selon l'IRRI.

Le rapport montre que si certaines personnes rentrent au Burundi, le nombre de nouveaux arrivants dans les pays voisins dépassent de loin celui de ceux rentrés au Burundi.

"Les réfugiés ont raconté d'horribles histoires de viols, de torture et de tueries de la part des Imbonerakure et des forces de sécurité burundaises, ciblant les membres de l'opposition, mais aussi de simples citoyens", a affirmé Thijs Van Laer, responsable à l'IRRI.

"Si les autorités burundaises souhaitent sérieusement promouvoir le retour des réfugiés, elles doivent maitriser les Imbonerakure" et garantir que les abus commis depuis le début de la crise politique seront punis, a-t-il préconisé.

Le Burundi traverse une crise violente depuis la décision en avril 2015 du président Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat controversé, obtenu en juillet de la même année. Des manifestations avaient alors été violemment réprimées et le coup d'État manqué en mai 2015 a fait basculer le pouvoir dans une répression systématique.

Les violences ont déjà fait de 500 à 2.000 morts, selon les sources (ONU et ONG), et ont poussé à l'exil plus de 425.000 Burundais. L'ONU a depuis accusé Bujumbura de graves violations des droits et mis en garde contre un risque de génocide.

Le président Nkurunziza y avait effectué en juillet un rare déplacement où il avait affirmé qu'"aujourd'hui, le Burundi est en paix", appelant ses "frères et soeurs réfugiés en Tanzanie à rentrer au Burundi". Selon le Haut-commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), 275.000 Burundais se sont réfugiés en Tanzanie.

Quelque 86.000 ont fui au Rwanda, et près de 150 personnes y arrivent chaque semaine, selon le HCR.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher