topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Durant les mois de juillet et août 2019, ARIB.INFO se met en mode vacances ! Des articles seront régulièrement postés sur le Site Web mais le traitement des informations sera ralenti. Le rythme habituel reprendra en septembre. [La Rédaction] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Jacob ZUMA perd un dernier recours avant son procès Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

@rib News, 01/08/2008 – Source AFP

Le favori pour la présidence en 2009 en Afrique du Sud, Jacob ZUMA, a perdu jeudi un dernier recours avant son procès pour corruption qui s'ouvre lundi, la Cour constitutionnelle ayant refusé d'invalider des documents à charge.

Jacob ZUMA, président depuis décembre du parti au pouvoir, le Congrès national africain (ANC), contestait des perquisitions effectuées en 2001 et 2005 jusqu'à l'île Maurice et qui avaient permis de saisir des documents clés pour l'accusation.

"Tous les recours contre les perquisitions sont rejetés", a déclaré jeudi le président de la Cour constitutionnelle, Pius LANGA, en lisant le jugement prononcé à la majorité. "En conséquence, la décision de la Cour suprême d'appel (qui avait jugé légales, en novembre, les perquisitions) est validée", a-t-il ajouté, en référence.

Jacob ZUMA, qui sera le candidat de l'ultramajoritaire ANC aux élections de 2009 à moins d'être condamné avant le scrutin, avait obtenu victoire en première instance, mais la Cour suprême d'appel avait jugé en novembre que les perquisitions étaient légales.

Ce retournement avait permis au procureur général de l'inculper le 28 décembre pour fraude et corruption, notamment, dans le cadre d'une enquête impliquant le groupe d'armement français Thales.

Lors de l'audience devant la Cour constitutionnelle en mars, son avocat avait estimé qu'un mandat de perquisition émis en août 2005, qui avait permis de saisir 93.000 documents, avait violé les droits à la dignité et à la vie privée de son client parce qu'il n'était pas assez précis.

Mais selon la Cour constitutionnelle, dans des "cas complexes de fraude et de corruption", il est difficile de savoir exactement quels documents seront pertinents dans le développement de l'enquête. Pour elle, la mission constitutionnelle des enquêteurs de "protéger la société contre les crimes sérieux que sont la corruption et la fraude" est à privilégier.

M. ZUMA, 66 ans, a toujours clamé son innocence. Il se trouvait jeudi au Mozambique et n'était pas joignable pour commenter la décision.

De leurs côtés, ses partisans assurent qu'il est victime d'un "complot" politique orchestré par le clan du président Thabo MBEKI, lui-même membre de l'ANC, pour écarter son rival.

Jeudi, l'ANC a "réaffirmé son soutien" à son leader Jacob ZUMA et estimé, dans un communiqué, que la manière dont son dossier avait été traité "renforçait l'impression qu'il est persécuté plutôt que poursuivi" par la justice.

L'ANC compte mobiliser ses troupes pour l'ouverture du procès lundi à Pietermaritzburg (sud-est). Ses avocats ont prévu de déposer une requête dès l'ouverture, et l'audience devrait être reportée à une date ultérieure.

"L'Etat est prêt à le juger", a de son côté déclaré le porte-parole des services du procureur général, Tlali Tlali, qui s'est félicité du jugement de la Cour. "Cela marque la fin d'un chapitre d'une bataille légale prolongée", a-t-il ajouté.

L'enquête visant Jacob ZUMA remonte à 1999 et a été marquée par des années de procédures.

En 2005, il avait été limogé de la vice-présidence du pays après la condamnation à 15 ans de prison de son conseiller financier Schabir SHAIK.

Il avait alors été inculpé une première fois, mais les poursuites avaient dû être suspendues faute de preuves.

Jacob ZUMA est soupçonné d'avoir sollicité, via Schabir SHAIK, des pots-de-vin d'un montant de 500.000 rands (aujourd'hui environ 40.000 euros) par an, auprès de la succursale sud-africaine de Thales, Thint, pour empêcher que l'entreprise soit inquiétée dans une enquête sur un contrat d'armement.

Figure aussi controversée que populaire, il avait déjà été jugé en 2006 pour viol. Le tribun zoulou avait assuré que la plaignante était consentante, et il avait été acquitté faute de preuves.

NdlR : Pour rappel, c'est l'Afrique du Sud qui conduit la médiation régionale dans la processus de paix au Burundi. Avant son limogeage en 2005 de la vice-présidence sud-africaine, Jacob ZUMA était le principal représentant de la médiation.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher