topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : Rukuki, militant des droits de l’homme «en détention arbitraire» Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Droits de l'Homme

RFI, 28.08.2017

Des experts de l’ONU demandent la libération du militant des droits de l’homme Germain Rukuki. L’ancien trésorier de l'Action des chrétiens pour l'abolition de la torture (ACAT) au Burundi est détenu depuis le 13 juillet dernier et accusé d’atteinte à la sécurité de l’État et rébellion.

« Nous demandons aux autorités burundaises de libérer M. Rukuki, de garantir en toutes circonstances son intégrité physique et psychologique, de veiller à ce que les procédures engagées à l’encontre de M. Rukuki soient conduites dans le respect du droit à un procès équitable », écrivent les quatre experts de l’ONU dans un communiqué rendu public vendredi 25 août par le Haut-commissariat des Nations unies aux droits de l’Homme (HCDH).

Arrêté le 13 juillet dernier, Germain Rukuzi est accusé d’« atteinte à la sécurité de l’État » et de « rébellion », dans le cadre d’une enquête sur le putsch manqué du 13 mai 2015. Il a ensuite été maintenu en détention dans les locaux du service national de renseignement (SNR) avant d’être transféré le 26 juillet à la prison de Ngozi, dans le nord du pays, selon la Fédération internationale des droits de l’Homme (FIDH).

Pas de réponse du gouvernement burundais

« Les autorités du Burundi n’ont pas répondu à notre communication confidentielle de la fin du mois de juillet - début du mois d’août, dans laquelle on formulait une série de questions auxquelles on demandait au gouvernement de répondre », explique à RFI Michel Forst, rapporteur spécial sur la situation des défenseurs des droits de l'Homme, qui cosigne avec trois autres experts de l’ONU l’appel à la remise en liberté de Germain Rukuki.

« En l’absence de réponse et devant l’aggravation de la situation, nous avons décidé, maintenant, de rendre les choses publiques et, de la part des Nations unies, d’interpeller publiquement le gouvernement du Burundi sur l’arrestation qualifiée d’arbitraire et la poursuite de la détention de Germain Rukuki », précise-t-il.

Au-delà du cas de Germain Rukuki, les experts de l’ONU s’inquiètent plus largement des moyens utilisés pour maintenir en détention ce militant des droits de l’Homme.

« Nous sommes préoccupés par l’usage d’accusations d’"atteinte à la sécurité nationale" pour viser l’exercice légitime de la liberté d’expression et de la liberté d’association. Ces accusations sont susceptibles de mener à de lourdes peines d’emprisonnement et ont pour effet de dissuader les autres défenseurs des droits de l’homme dans le cadre de leur travail au Burundi », écrivent notamment les experts dans l’appel à la libération de Rukuki.

Et de considérer par ailleurs que « ces accusations s’inscrivent dans un contexte de menaces et de harcèlement généralisés des défenseurs des droits de l’homme au Burundi ».

« La situation est grave au Burundi. Les atteintes se multiplient. Les militants des droits humains sont obligés sur le pays de quitter le pays. Les autorités ne répondent pas aux appels de la communauté internationale », dénonce Michel Forts, qui s’inquiète en particulier du risque d’une « disparition éventuelle » de Germain Rukuki.

« La disparition est un mode utilisé au Burundi, comme dans beaucoup de pays, pour faire disparaître de manière définitive les opposants politiques », assure le rapporteur spécial sur la situation des défenseurs des droits de l'Homme. « Tout peut se passer au Burundi et le pire est à craindre, dès lors que les garanties ne sont pas données par les autorités que la sécurité pourrait être assurée. »

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher