topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Troublantes attaques à la grenade au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

Deutsche Welle, 29.08.2017

Des attaques meurtrières à la grenade ont lieu depuis plusieurs semaines contre des établissements de nuit nommés "cabarets de vin local". A Bujumbura, la zone de Buyenzi a été le théâtre de plusieurs de ces attaques.

"C’était jeudi vers 19h30. On a entendu l'explosion. On était en train de discuter quand on a vu des éclairs devant nous. Tout le monde s'est couché. Certains sont morts d'autres ont été blessés et sont toujours à l’hôpital."

Toujours effrayé, Liber Nduwimana, qui habite la quinzième avenue à Buyenzi, s’efforce de décrire l'attaque à la grenade dont il a été le témoin dans un cabaret voisin. 

Pierre Nkurikiye, le porte-parole de la Police Burundaise, dresse le bilan des enquêtes après les attaques survenues il y a près de deux semaines : "Deux Rwandais ont été arrêtés et sont interrogés. Toujours dans le cadre des enquêtes en cours, trois autres suspects sont aussi interrogés. Les enquêtes avancent et tous les suspects seront arrêtés et traduits en justice". 

La police explique que ces attaques sont des règlements de compte entre vendeurs de vin de banane. Une version que dément Melchior Magwandi, le gérant d'un des cabarets attaqués et qui a dû fermer son établissement.

"C'est un mensonge. Depuis plus de 15 ans nous travaillons en bonne entente avec nos voisins. Pourquoi est-ce qu'on se battrait pour les clients?  Et si c’était le cas est-ce que vous pensez qu'on commencerait par les tuer, nos clients?"

La multiplication des attaques à la grenade préoccupe les propriétaires de cabarets qui ne considèrent toutefois pas que ces crimes puissent avoir des motifs politiques.

Mais du côté de l'opposition, on estime que les raisons politiques ne peuvent pas être écartées. C'est du moins ce qu'affirme Aloys Baricako du Rassemblement National pour le Changement.

"C'est difficile de séparer les deux. Toutes ces questions de sécurité, de violations de droits sont liées à la gouvernance. Quand il n y a pas de bonne gouvernance alors de pareilles histoires doivent arriver. Ces attaques sont liées justement à cette intolérance, à cette mauvaise gouvernance. S'il y avait de la bonne gouvernance tout pourrait être résolu", a-t-il déclaré. 

La police évoque également la défaillance des comités mixtes de sécurité, qui sont chargés d'épauler les forces de l'ordre, dont l'intervention est mise en cause par la population. A ceci s'ajoutent, toujours selon la police, le manque d’éclairage public et le surpeuplement dans certains quartiers.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher