topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
La Cour suprême kényane invalide la victoire d'Uhuru Kenyatta Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

@rib News, 01/09/2017 – Source Reuters

La Cour suprême du Kenya (photo) a invalidé vendredi la victoire du président sortant, Uhuru Kenyatta, à l‘issue du scrutin du 8 août dernier en raison d‘irrégularités et ordonné la tenue d‘un nouveau vote dans les deux mois à venir.

“(La victoire de Kenyatta) est déclarée invalide, nulle et non avenue”, a dit le juge David Maranga. “(La commission électorale) n‘a pas réussi à ou a refusé d‘organiser l’élection présidentielle en accord avec les règles constitutionnelles”.

Réagissant à cette décision, la commission électorale kényane a déclaré qu‘elle allait remplacer le personnel impliqué dans les irrégularités.

“Pour garantir l‘intégrité de la volonté souveraine du peuple, la commission a l‘intention de procéder à des changements en interne”, a indiqué Wafula Chebukati, le président de la commission électorale, précisant qu‘il ne comptait pas démissionner.

Dans une allocution à la télévision, le président Kenyatta a appelé au calme et à respecter la décision de la Cour suprême.

“La Cour a pris sa décision. Nous la respectons. Nous ne sommes pas d‘accord. Encore une fois, j‘appelle à la paix”, a-t-il déclaré.

Le président sortant avait été déclaré vainqueur par 1,4 million de suffrages d’écart.

Le chef de file de l‘opposition, Raila Odinga, avait crié à la fraude massive après l‘annonce des résultats et, le 18 août, la coalition de l‘opposition a déposé un recours devant la Cour suprême pour contester les résultats.

“C‘est une journée historique pour le peuple kényan”, a réagi Raila Odinga à l‘annonce de cette décision. “Pour la première fois dans l‘histoire d‘une démocratie africaine, une décision prise par un tribunal a invalidé l’élection frauduleuse d‘un président”.

Pour un député du camp d‘Uhuru Kenyatta, la commission électorale n‘a rien à se reprocher, ajoutant que cette décision était “très politique” et qu‘elle devait être respectée.

“Tournons-nous vers le peuple et les Kényans s‘exprimeront de nouveau”, a dit Ahmednasir Abdullahi.

Précédemment, la mission d‘observation de l‘Union européenne et un groupe d‘observateurs indépendants avaient validé le scrutin, estimant qu‘il n‘y avait aucune fraude.

Mais la Commission électorale a tardé à publier les résultats en ligne. Des milliers de votes manquaient encore quand les résultats officiels ont été publiés. Certains documents n‘avaient pas le tampon officiel, certains chiffres ne correspondaient pas aux résultats annoncés.

Raila Odinga, 72 ans, issu de l‘ethnie Luo majoritaire dans l‘ouest du pays et qui se sent marginalisée par les Kikuyu de Kenyatta, a déjà été battu lors des élections présidentielles de 2007 et 2013. Il a à chaque fois contesté les résultats.

De nombreuses voix s’étaient élevées pour demander à Odinga de contester le résultat du scrutin devant les tribunaux, et non dans la rue, afin d’éviter une répétition des violences interethniques après le vote de 2007, qui avaient fait plus de 1.200 morts et 600.000 déplacés.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher