topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Rapport de l’ONU sur les crimes au Burundi : qui risque des poursuites ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Droits de l'Homme

RFI, 05-09-2017

Une commission indépendante d'enquête de l'ONU sur les crimes commis au Burundi a rendu son rapport lundi 4 septembre. Elle exhorte la Cour pénale internationale à enquêter de toute urgence sur les crimes contre l'humanité et autres atrocités au Burundi.

Son président parle d'une attaque « généralisée ou systématique » contre la population civile. Et Fatsah Ouguergouz va plus loin. Il blâme « une politique de l'Etat burundais ». Un rapport qui pointe du doigt une responsabilité jusqu'au sommet de l'Etat, pour la première fois, en tentant de démonter la mécanique qui structure ces violences.

Pierre Nkurunziza n'est pas nommément cité, mais ce rapport est explicite sur ce que pourrait être son rôle de premier plan dans les crimes commis au Burundi.

Selon ce texte, il y aurait derrière les graves violations des droits de l'homme documentés une chaîne de commandement parallèle qui a la haute main sur les différents groupes responsables de ces crimes. Il s'agit du Service national de renseignement, de la police, des unités de l'armée, ainsi que des Imbonerakure, la ligue des jeunes du parti au pouvoir que l'ONU qualifie de milice. Leurs liens ? Hérités du temps où ils appartenaient tous à la rébellion du Cndd-FDD, aujourd'hui au pouvoir.

Les décisions seraient prises « non pas par le gouvernement, mais par le président de la République entouré d'un cercle restreint » d'au moins cinq « généraux », dont le ministre de la Sécurité publique ou encore le secrétaire général du parti de Nkurunziza.

Le responsable de la communication présidentielle Willy Nyamitwe a réagi vivement en dénonçant un complot occidental dirigé contre Nkurunziza, « parce c'est la personne clé dans la protection de la nation ». Il serait en quelque sorte l'objectif principal de ce fameux complot.

La société civile burundaise en exil, elle, a toujours dénoncé son « rôle central » dans la répression. Elle se réjouit donc de voir Pierre Nkurunziza mis en cause pour son rôle, pour la première fois. Et elle demande à la CPI de poursuivre les commanditaires des crimes contre l'humanité commis au Burundi depuis plus de deux ans, quel que soit leur rang.

Un rapport salué par lopposition en exil

Ce rapport représente un espoir pour l'opposition burundaise en exil. Et la plateforme Cnared lance aussi un appel pressant à la CPI.

 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher