topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Rwanda : arrestation de responsables de deux partis d'opposition Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

@rib News, 07/09/2017 – Source AFP

Plusieurs responsables de deux partis rwandais non reconnus par les autorités, dont le FDU-Inkingi de l'opposante emprisonnée Victoire Ingabire (photo), ont été interpellés mercredi, a-t-on appris jeudi auprès de ces partis et de la police.

Le président rwandais Paul Kagame, réélu le 4 août avec près de 99% des voix, est crédité du développement d'un pays exsangue au sortir du génocide de 1994, mais il est aussi accusé de bafouer la liberté d'expression et de réprimer toute opposition. Les interpellations de mercredi sont les dernières en date d'une longue liste d'arrestations d'opposants.

Dans un communiqué publié depuis Londres, où son porte-parole est exilé, le parti des Forces démocratiques unifiées (FDU-Inkingi) a dénoncé l'arrestation mercredi dans ses bureaux de Kigali de trois hauts responsables du parti, dont le vice-président et la trésorière adjointe, ainsi que d'un garde de sécurité et un employé.

Le FDU-Inkingi, fondé en 2006 par Victoire Ingabire, a également indiqué qu'un autre de ses responsables avait été arrêté dans l'ouest du pays. Le parti s'opposera "à toute sorte d'intimidation qui vise à l'empêcher à dénoncer les dérives totalitaires de la dictature" du Front patriotique rwandais de M. Kagame, a déclaré le porte-parole Justin Bahunga.

Dans la foulée, le Pacte démocratique du peuple (PDP-Imanzi) a annoncé l'arrestation à Kigali de son président Jean-Marie Kayumba en compagnie du président du FDU-Inkingi, Théophile Ntirutwa, l'interpellation de ce dernier n'ayant toutefois pas été mentionnée par son propre parti.

Ni le FDU-Inkingi, ni le PDP-Imanzi ne sont reconnus par les autorités, qui ne tolèrent qu'un parti d'opposition, le Parti démocratique vert.

La police a pour sa part annoncé mercredi les arrestations de sept "individus liés à des groupes armés opérant dans un pays voisin", dont trois "jeunes recrues interceptées alors qu'elles se rendaient à un camp d'entraînement", une référence probable aux Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) présentes en République démocratique du Congo.

Les sept noms mentionnés par les autorités incluent ceux des responsables évoqués par le FPU-Inkingi. Selon la police, des éléments révélés par les suspects ont permis l'arrestation de quatre "recruteurs présumés".

Le FDU-Inkingi a été créé en 2006 par Victoire Ingabire, arrêtée peu de temps après son retour au Rwanda en 2010 pour se présenter à la présidentielle. Elle a été condamnée en 2013 à 15 ans de prison pour "conspiration" et "minimisation du génocide de 1994", qui avait fait environ 800.000 morts principalement au sein de la minorité tutsi.

Kigali l'avait accusée de nier la réalité du génocide en demandant que les auteurs de crimes commis à cette période contre les Hutu soient aussi jugés.

 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher