topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Tanzanie : L'opposition accuse le président de l'attaque contre un député Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

Voice of America, 12 septembre 2017

Le principal parti d'opposition tanzanien a accusé publiquement mardi, pour la première fois, le président John Magufuli (photo) et son gouvernement d'être responsables de l'attaque dans laquelle le numéro deux de l'opposition, Tundu Lissu, a été grièvement blessé par balles.

"Le gouvernement est impliqué dans cet attentat," a soutenu Benson Kigaila, chargé des questions de défense et de sécurité auprès de la direction du parti Chadema, lors d'une conférence de presse mardi à Dar es Salaam.

"Magufuli et son gouvernement haïssaient Tundu Lissu parce qu'il ne cessait de critiquer, au parlement et en dehors, la gouvernance du président Magufuli", a ajouté M. Kigaila, affirmant que le président a déclaré publiquement, et à plusieurs reprises, "qu'il n'y aurait plus d'opposition" aux prochaines élections générales en 2020.

Le député Tundu Lissu, numéro deux de l'opposition au parlement, avait été attaqué jeudi à son domicile de Dodoma (centre), la capitale administrative du pays, alors qu'il venait de participer à une session parlementaire.

Il avait été touché à l'estomac et à un pied, et se trouvait jeudi soir dans un état "critique", selon le Chadema. Décision avait été prise de le transférer à l'Aga Khan de Nairobi, l'un des hôpitaux les plus réputés de la région, et vendredi, son parti a assuré que son état s'était amélioré.

"Ils tuent pour que les gens se taisent, mais nous ne nous tairons pas", a lancé mardi Benson Kigaila, notant que l'attaque avait eu lieu en plein jour, et dans un quartier gardé par les forces de l'ordre où résident des ministres lors de sessions parlementaires.

Pour le vice-président du Chadema, Abdallah Safari, "la seule inférence pour le Tanzanien ordinaire est que la police et le gouvernement sont impliqués dans cette tentative d'assassinat". "Ni la police, ni le gouvernement ne nous inspirent confiance pour une enquête (...), nous demandons une enquête indépendante par des enquêteurs étrangers".

M. Lissu, 49 ans, également bâtonnier de l'Ordre des avocats, a été arrêté au moins six fois depuis le début de l'année. Il est poursuivi pour "sédition" dans plusieurs affaires en cours devant les tribunaux.

Le président Magufuli, dans un message posté jeudi sur son compte Twitter, s'était dit "choqué d'apprendre la nouvelle de l'attaque contre Tundu Lissu" et ordonné "que les forces de l'ordre recherchent et traduisent en justice toutes les personnes impliquées dans cet acte sauvage."

Surnommé "Tingatinga" (bulldozer en swahili), le président Magufuli a marqué les esprits depuis sa prise de fonctions fin 2015 en se montrant inflexible dans la lutte contre la corruption.

Mais son style peu consensuel et abrupt lui vaut d'être qualifié d'autocrate et de populiste par ses détracteurs, alors que la liberté d'expression est de plus en plus réduite.

 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher